Madeleines sans gluten, sans lactose et sans sucre

Encore une recette qui manquait à mon blog et que je suis donc super contente de publier : des madeleines sans gluten sans lactose et sans sucre, le rêve de toute personne atteinte par la candidose !

Mais pas seulement ! Si vous êtes intolérant(e) ou sensible au gluten ou aux produits laitiers, cette recette est évidemment tout à fait adaptée pour vous aussi.

En effet je l’ai testée également avec du sucre « normal » , et je donne donc les instructions pour cette version dans ma recette, pour ceux qui peuvent manger du sucre mais pas de gluten / produits laitiers.

Bref : si vous cherchez une recette de madeleines « sans » , vous êtes forcément au bon endroit ! En plus vous verrez dans la recette que je propose pas mal de déclinaisons.

Et oui, oui j’ai tout testé, j’ai mangé beaucoup de madeleines cette semaine. Je vous avoue que j’adore ça à la base, mais là c’est bon, j’ai mon compte, je vais en donner quelques unes et congeler le reste pour plus tard 🤪🤪🤪

Bon, tout ça pour dire que vraiment, tout le monde devrait trouver son bonheur en fonction de ses besoins alimentaires !

A part les « sans oeufs » : je dois le dire, là il y aura un problème. J’avoue que je n’ai pas testé parce que ça me semblait pas du tout cohérent, étant donné qu’il faut des blancs en neige + les jaunes, compliqué de retrouver les saveurs !

Mais sinon quand c’est possible je remplace l’œuf par 60g de yaourt végétal, vous le verrez dans certaines de mes autres recettes, généralement ça marche très bien quand il faut l’œuf en entier, et qu’il n’y a pas plus de 3 œufs dans la recette.

Maintenant si ça vous intéresse, avant de passer aux fourneaux, je vais commencer par détailler un peu plus la conception et la composition de la recette en terme nutritionnel / digestif.

Une recette simple : 5 ingrédients seulement !

Et oui, seulement 5 ingrédients, et tous hyper courants, faciles à trouver, je suis prête à parier qu’ils sont déjà dans votre placard 😊

Ah lala, quelle satisfaction de faire des recettes aussi savoureuses et pourtant si simples ! Je ne sais pas vous mais moi je déteste les listes d’ingrédients à rallonge, on retourne en magasin pour chercher ce qui nous manque : de la gomme xanthane, de l’arrow root, de la poudre de perlimpinpin… (ça vous rappelle quelqu’un ? 🤣Ca me fait trop rire, c’est déjà ça 😩😭)

Et finalement le produit n’est pas en stock au supermarché : on lâche l’affaire et on finira par manger les Prince choco de nos enfants ou de notre conjoint parce qu’on est frustré(e) : CELA NE VA PAS !!! (comme disait un ancien collègue, celui-là je l’ai pas en vidéo).

En plus qui dit liste d’ingrédients à rallonge dit forcément beaucoup d’aliments différents à digérer, et ça, c’est pas cool pour le système digestif qui adore la simplicité !

Donc voilà, j’adore les recettes avec peu d’ingrédients : c’est bon pour diminuer votre charge mentale et votre charge digestive, pas mal non ? D’autant que franchement, c’est hyper savoureux, alors pourquoi se compliquer la vie ? Ca me fait penser aux Shadocks mais j’en reparlerai une autre fois 😊

Vraiment facile : une seule farine (riz)

Dans ces petites madeleines sans gluten sans lactose et sans sucre, il y a notamment une seule farine, et c’est la + courante des « sans gluten » : la farine de riz. Vous voyez, ça va aller tout seul 😉

Ensuite et bien il y a :

  • des œufs (là aussi, je pense que vous me suivez encore !)
  • de la poudre à lever : oui, oui c’est totalement ok en candidose, ce n’est pas de la levure ! Vous en trouverez en magasin bio ou au supermarché, et pas vraiment besoin de la prendre sans gluten, il n’y en a pas dedans (sauf si vous êtes cœliaque et que vous ne tolérez aucune aucune trace de gluten). Je vous mets un exemple de produit ici.
  • un lipide au choix : beurre clarifié (ghee), margarine bio (par exemple la Bonneterre en magasin bio, ou bien la St-Hubert bio), ou encore huile de coco. Et ça doit fonctionner aussi avec toute autre huile d’ailleurs, par exemple la tournesol oléique (euh apparemment en ce moment il y a une pénurie, mais bon, passons !). Concernant le ghee, il ne contient ni lactose ni caséine, c’est seulement le « gras » du beurre, 100% lipides… donc pour la plupart des personnes atteintes de candidose ou autres intolérances, ça passe bien. Vous pouvez le faire vous-même avec du beurre, bio (sinon on se récupère pas mal de pesticides dans les lipides) ou l’acheter en magasin bio.
  • un sucrant au choix : sucre de bouleau (xylitol) ou erythritol pour les personnes atteintes de candidose, ou encore de diabète, ou si vous faites un régime IG modéré pour d’autres raisons comme l’acné, ou un déséquilibre hormonal, des hypoglycémies…

Recette de madeleines à IG modéré

Et oui si vous choisissez la farine de riz complet, ce sera bel et bien une recette avec un IG modéré, parce que c’est une farine non raffinée.

L’autre choix serait la farine de riz « normale », (il est juste écrit « farine de riz » dessus) ce serait un peu moins bien, mais ça passe, pas de drame au niveau glycémie si on la choisit pour cette recette.

Et sinon, on trouve aussi souvent la farine de riz semi-complet (parfois appelée « farine de riz demi-complet »).

C’est un très bon choix, notamment pour la candidose, l’IG est tout à fait correct, et elle est plus digeste que la farine de riz complet. Si vous digérez très mal, c’est un bon entre 2.

De plus, dans cette recette il y a pas mal de protéine (avec les œufs) mais aussi de gras, avec les lipides en proportion assez importante (ghee, margarine ou huile de coco).

Or, si vous me suivez régulièrement, vous savez que si on associe bien le féculent (ici la farine de riz), avec d’autres aliments (protéines, lipides ou encore des légumes), l’index glycémique est modéré : le sucre ne monte pas dans le sang « d’un coup ».

Bien sûr, cela sera d’autant plus vrai si vous choisissez le sucre de bouleau plutôt que le sucre, car celui-ci, au contraire du sucre, stabilise la glycémie. Pas de pic de glycémie !

L’érythritol c’est quasiment pareil, votre glycémie sera parfaite si vous le choisissez dans vos recettes sucrées en lieu et place du sucre.

Des madeleines sans gluten sans lactose, ni sucre, c’est bien, mais si vous avez envie de varier, j’ai plein d’autres recettes sucrées, c’est par ici !

En cas de candidose : infos pour déguster ces madeleines sans gluten sans lactose

Si vous êtes atteint(e) de candidose, voici quelques conseils pour déguster ces madeleines :

  • Bon je viens d’en parler mais je le remets ici : vous choisirez idéalement la farine de riz complète, pour avoir un index glycémique modéré. Et si vous digérez très mal (repas qui restent sur l’estomac, ballonnements, …), la farine de riz semi-complète est le meilleur choix, le riz complet est + difficile à digérer.
  • Là aussi vous l’avez sans doute compris, mais pour sucrer, vous choisirez le xylitol ou l’erythritol
  • Ensuite, il sera préférable de manger ces madeleines en dessert, après un repas plutôt léger en féculent. Il faudra donc équilibrer votre quantité de féculents selon le nombre de madeleines que vous prévoyez de manger et votre poids. Attention, si on est maigre (IMC <18), c’est ok de prendre féculent + dessert, dans ce cas on ne diminue pas le féculent du repas.
  • On pourrait éventuellement prendre ces madeleines au petit-déjeuner car il y a des protéines avec les oeufs, du gras, et des bons féculents avec le riz : pas mal. Cela étant dit, ça doit rester exceptionnel, du fait de la quantité importante de xylitol / erythritol, et aussi des gras qui ne sont pas les meilleurs en terme de confort hépatique et digestif : on cuisine au maximum à l’huile d’olive…
  • Et au goûter ? Non pour un goûter régulier, parce que les féculents sont à garder pour les 3 repas principaux et que le goûter est censé être léger et simple (soit des fruits peu sucrés, soit des oléagineux en petite quantité). Mais si c’est une fois de temps en temps pour un goûter avec des ami(e)s par exemple, là je valide. Le plaisir et la convivialité c’est important !

Bon appétit !

Et bien voilà, j’espère que cette recette va vous ravir, moi je l’adore et cela faisait longtemps que je voulais faire des madeleines parce que je trouve ça vraiiiiiment délicieux et réconfortant (petite pensée pour Proust).

Alors quand je suis rentrée chez mes parents en mars et que ma mère m’a dit qu’elle ferait bien une petite recette sucrée, j’ai sauté sur l’occasion pour lui faire tester une recette de madeleines sans gluten ni lactose, et c’était réussi (c’est elle qui a tout fait, je l’ai bien éduquée 👏).

Une fois rentrée à Montréal je me suis remise aux fourneaux pour tester la version « sucre de bouleau » ainsi que les variantes avec différents lipides, une petite photo au passage, une dégustation par mon gouteur « full gluten full produits laitiers » et voilà le travail !

Cela dit je m’y suis quand même reprise à 2 fois : la 1ère version était bonne, mais quand même, c’était lourd ! Trop gras ? Trop sucré ? Les 2 peut-être ! Après en avoir mangé plein pour décider si oui ou non c’était trop lourd (lol), et bien j’ai constaté, que oui, c’était trop lourd 😂

Cela dit, j’en avais vraiment mangé beaucoup, alors j’étais pas trop sûre : est-ce que c’est trop lourd parce que j’en ai mangé trop, ou parce que c’est trop gras et trop sucré ?

Donc j’en ai regoûté quelques unes😂😂😂Bref, overdose de madeleines.

En tout cas, dans le doute j’ai tout refait le lendemain en enlevant 15% de matière grasse et 20% de sucrant environ. Et oui, c’était encore mieux ! Mais là je dois dire que je les ai à peine goûtées : un croque dans chaque version c’était suffisant pour moi !

Heureusement que j’ai aussi un goûteur maison. En même temps l’avantage quand on n’a pas très faim, c’est que nos papilles sont hyper exigeantes.

D’ailleurs j’essaie toujours de ne pas être affamée quand je teste les saveurs d’une recette pour le blog, c’est important ! Généralement je mange quelque chose d’autre avant de goûter la recette pour avoir le plus d’objectivité possible.

Vous l’avez compris : je mange pour vous écrire des recettes, c’est plutôt génial, mais des fois, c’est trop 🎂🛑🤢

Bon je suis encore en train de vous raconter ma vie, j’arrête là et je vous laisse en cuisine, c’est encore là que vous êtes le mieux non ? 🤣🤣🤣 (Petite référence au Vélo de Ghislain Lambert, en tant que grande fan de Poelvoorde, si vous ne voyez pas de quoi je parle, je ne peux que vous recommander de voir ou revoir ce super film…)

Comme d’habitude, j’espère que cette recette fera plaisir à toute votre famille💗 N’hésitez pas à me tenir au courant, y compris si vous testez des variantes : laissez les infos en commentaires, ça aidera sans doute quelqu’un d’autre qui galère avec son régime contraignant 🙏


Préparation : 15′

Cuisson : 10′ environ (surveiller, voir instructions ci-dessous)

Matériel : 3 saladiers, moule à madeleines pour 12 madeleines (exemple d’une super réf. ici, le Creuset, garantie à vie et sans matériel dangereux), petit plat pour faire fondre la matière grasse au four, fouet pour monter les blancs en neige

Ingrédients – Madeleines sans gluten sans lactose (12 madeleines)

  • 100 g de farine de riz (je conseille farine de riz complet ou semi-complet en cas de candidose ou régime IG modéré)
  • 2 oeufs (il faudra monter les blancs en neige)
  • 50 g de ghee (beurre clarifié, ne contient pas de lactose ni de caséine) ou de margarine bio (exemple : Bonneterre, sinon St-Hubert bio en supermarché) ou d’huile de coco + même lipide en petite quantité pour huiler le plat
  • sucrant : 60 g de sucre de bouleau (xylitol) ou 90 g d’erythritol ou 80 g de sucre classique (blanc ou roux)
  • 1/2 sachet de poudre à lever soit 5 g (exemple de produit ici)
  • Facultatif : 1 pincée de sel (généralement pas nécessaire avec la margarine, qui en contient déjà un peu)

Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.

Préparation – Madeleines sans gluten sans lactose (environ 12 madeleines)

  1. Faire préchauffer le four à 180°C.
  2. Faire fondre la matière grasse choisie : ghee, margarine ou huile de coco. Je le fais dans le four qui préchauffe, dans un petit plat. Cela prend quelques minutes.
  3. Ensuite la laisser refroidir le temps d’avancer sur les autres étapes de la recette.
  4. Séparer les blancs des jaunes dans 2 saladiers différents.
  5. Ajouter le sucrant choisi aux jaunes d’œufs et mélanger assez longuement pour que les cristaux du sucrant soient moins visibles.
  6. Dans un autre saladier, mélanger la farine avec la poudre à lever (et éventuellement le sel). Puis ajouter cela aux jaunes d’œufs + sucre et mélanger jusqu’à obtenir un mélange presque homogène (ce sera très granuleux et très sec quand même).
  7. Ajouter la matière grasse choisie et mélanger à nouveau, cette fois le mélange doit être homogène.
  8. Monter les blancs en neige puis les incorporer à la pâte plutôt délicatement mais jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
  9. Huiler le moule à madeleines, déposer la pâte dans les moules sans que cela déborde car ça gonfle beaucoup.
  10. Enfourner pour environ 10 minutes de cuisson : attention, la cuisson est assez délicate, au sens où trop cuit, ce sera sec, et ça cuit vite ! Mon conseil est le suivant : dès que ça gonfle, c’est quasiment prêt, laisser cuire encore 1 minute maximum pour que les madeleines soient très légèrement dorées, puis sortir du four.
  11. On peut les conserver quelques jours, mais ça sèche assez vite. Mon conseil : les conserver au réfrigérateur, et dans un petit sachet hermétique, avec peu d’air. On peut alors les garder pendant 4 jours environ. Et sinon, on peut tenter de les congeler et les décongeler au four, ou bien les sortir la veille pour le lendemain. Je n’ai pas encore testé la décongélation au four : la problématique sera de ne pas trop les cuire afin qu’elles ne s’assèchent pas. Et pour la décongélation la veille : les laisser dans un sachet hermétique jusqu’à dégustation.

Si vous avez aimé cette recette, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

3 réflexions au sujet de “Madeleines sans gluten, sans lactose et sans sucre”

  1. Bonjour Juliette,

    Merci beaucoup pour cette recette, grâce à vous je (Re)mange des choses que je pensais définitivement interdite pour moi.
    Ces madeleines sont juste génial!
    C’est incroyable d’avoir un tel goût, quasi identique au madeleines classique, et tout ça sans gluten et hyper digeste.
    Le seul bémol est au niveau du sucre, j’ai testé la première fois avec 80g de sucre de coco et c’était beaucoup trop sucrée. J’ai retenté la deuxième fois avec 30 g de sucre de coco et là, j’ai trouvé ça parfait.
    En tout cas mille merci pour cette recette, (je n’arrive vraiment plus à m’en passer) et tout vos précieux conseils qui m’aide chaque jour.

    Ps: il serait vraiment génial que toute vos recettes et conseils soit regroupés dans un livre. En espérant que cela arrive et vous souhaitant le meilleur 😊

    Sonia.

    Répondre
    • Bonjour Sonia,

      Un grand merci pour ce retour 😍😊
      Vous êtes adorable !!!
      Alors bravo : vous n’avez pas/plus le palais sucré ! Top

      Belle journée,

      Juliette

Laisser un commentaire

Recevez mes Recettes CANDIDOSE super simples et super savoureuses  (gratuit)