Erythritol : danger ou pas en candidose ?

L’erythritol c’est quoi ? Est-ce ok en candidose ? A la base, oui je valide totalement l’erythritol en candidose (ou autre régime sans sucre).

Mais une étude a été publiée en 2023 concernant l’impact potentiel de l’erythritol, un édulcorant dit « naturel » sur la santé. Il augmenterait peut-être les risques cardiovasculaires.

Cette étude n’est pas jugée suffisante pour tirer des conclusions quant à son usage, mais pour ma part je choisis de faire le point sur ce sujet dès maintenant, puisque j’utilise et conseille parfois l’erythritol (à dose « modérée », et selon les cas, je vais vous expliquer) pour les personnes atteintes de candidose.

Et quoi qu’il en soit cet article sera aussi très informatif pour comprendre ce qu’est l’erythritol : comment l’utiliser etc.

Notez que cet article est mis à jour régulièrement si j’ai de nouvelles infos à partager ou des précisions à apporter. (dernière mise à jour 22/11/23)

L’erythritol c’est quoi ?

L’erythritol est un substitut de sucre :

  • Qui ressemble globalement à du sucre blanc en poudre (selon les produits il est plus ou moins fin au niveau du grain)
  • Qui s’utilise globalement de la même manière qu’un sucre en poudre : pour sucrer un yaourt, une boisson chaude, ou encore faire de la pâtisserie…
  • Mais est un peu moins sucrant (20 à 30% moins) que le sucre : ça veut dire que vous devez en mettre un peu plus que du sucre… environ 1/3 de plus (1 cc de sucre = 1 + 1/3 cc d’erythritol pour avoir le même gout sucré)
  • Qui n‘augmente pas la glycémie donc convient aux diabétiques, personnes atteintes de candidose et autres personnes qui doivent limiter leurs apports en sucre, il n’est d’ailleurs pas calorique : 0,4kcal par gramme, c’est donc très peu. Pour comparer, 1 gramme de sucre ) 4 kcal environ.
  • Il n’est pas cariogène non plus : il ne provoque pas de carie dentaire.
  • Son gout est très proche du sucre blanc mais il laisse un effet légèrement frais en bouche.
  • Il fait partie de la famille des polyols, avec le xylitol, le maltitol, le sorbitol, le mannitol…
  • Il est admis que 60 à 90% de l’erythritol est absorbé par l’intestin grêle mais non métabolisé et excrété tel quel dans les urines. Le reste arrive au niveau du colon, ou il peut être fermenté par les bactéries de fermentation (plus ou moins selon les flores) ce qui peut produire des acides gras à chaines courtes (très bons pour la santé, notamment anti-inflammatoires), et finalement, le reste de l’erythritol est excrété dans les selles. En tout cas, cette forte absorption intestinale au niveau du grêle explique que l’erythritol génère peu d’effets secondaires type diarrhées et ballonnements.

Est-ce un produit naturel ?

Cet édulcorant est dit naturel parce qu’il existe naturellement (en petite quantité) dans certains aliments comme les poires, le raisin, la pastèque, certains champignons et certains produits fermentés (bières, fromages, sauce soja, vins…).

Par contre, il n’est pas extrait de ces aliments pour être produit (rarement en tout cas, voici un contre-exemple, fait à partir de poires, mais c’est couteux !).

Sa production est en effet le résultat d’une fermentation réalisée à partir de dextrose ou de glucose, qui d’après mes infos provient généralement de maïs.

Je collecte ces infos surtout auprès de sites anglosaxons (d’ailleurs merci whatsugar.com) mais d’après ma compréhension le processus de fabrication est le même pour les produits vendus en France (production à partir de maïs). Je mettrais à jour cet article pour le confirmer dès que j’ai des nouvelles des producteurs européens.

Pour les personnes atteintes de candidose : vous êtes peut-être inquiet.e à la lecture du mot « fermentation » ici. Car vous savez qu’il est souvent préférable d’éviter les produits fermentés.

Mais notez que quand vous achetez l’erythritol, c’est un produit de fermentation mais vous ne mangez pas de « fermentation » en tant que tel.

Je ne sais pas si c’est très clair 😂: en gros le processus pour obtenir l’erythritol se fait avec des levures qui fermentent le dextrose (ou le glucose) et ça donne de l’erythritol.

Mais dans cet erythritol que vous récupérez en sachet pour le consommer, il n’y a pas de levures, c’est de l’erythritol pur.

Est-ce bio ?

L’erythritol peut être bio, il est alors simplement réalisé à partir de maïs (ou autre source mais c’est très généralement du maïs) qui est lui-même bio.

Sur greenweez, magasin bio en ligne, vous trouvez plein de références d’erythritol bio : marque Jolivia, Bioptimal, Fructivia, Naturitas, Drasanvi, Salud Viva, Sol natural, Naturgreen, Energy feeling, Greenweez – marque propre, Ecoidées.

Produit aussi par le corps humain

Petit aparté qui nous sera utile pour la suite, le corps humain produit un peu d’erythritol. On peut en retrouver dans les fluides tels que le plasma, l’urine, …

Un produit réputé sûr depuis 20 ans

Jusqu’à il y a encore un mois, il n’y avait vraiment aucun doute à ma connaissance sur l’erythritol, et cela depuis environ 30 ans selon les fabricants, moi je dirais plutôt 20 ans (vous verrez le détail ci-dessous).

En effet, jusqu’à maintenant l’erythritol :

  • N‘avait montré aucun toxicité particulière mise à part des effets laxatifs à haute dose : on peut notamment citer que l’OMS et le Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) avait émis une évaluation positive au sujet de l’erythritol en 2000. Et de ma compréhension cela fait suite à une compilation d’études sur les animaux puis les humains.
  • Est approuvé par la FDA aux USA (Food & Drug Administration) depuis 2001.
  • Est approuvé et par l’Union Européenne en 2003 pour les aliments mais pas les boissons (puis autorisé à petite dose en boisson en 2015, la crainte d’une utilisation plus importante est liés aux possibles effets laxatifs).
  • Et cela sans limite de consommation journalière (ni aux USA ni en UE si je ne me trompe pas). Même si on peut lire parfois que 30g/j semble être une dose maximale raisonnable.
  • Il est apparemment agréé et utilisé dans plus de 50 pays. (Je suppose surtout les pays industrialisés, mais notamment : Canada, USA, Australie, Brésil, pays de l’Union Européenne, Japon).
  • Le 1er pays à l’avoir autorisé est le Japon au début des années 1990. D’où le fait je crois que les fabricants parlent souvent d’utilisation faite sans problème « depuis 30 ans ».

Et d’ailleurs, l’étude qui est sortie en février 2023 et dont on va parler ci-dessous n’a rien changé à cela à ce jour et à ma connaissance.

Donc l’erythritol est toujours approuvé et sans précautions particulières en France et dans les autres pays (du moins USA et Canada).

Mais vous l’avez compris et nous allons le voir à la section juste ci-dessous, il y a désormais un doute sur l’erythritol et la santé. Voyons de quoi il s’agit.

Erythritol et danger cardiovasculaire ? L’étude en question

Une étude sortie le 27 février 2023 dans Nature Medecine montre une corrélation entre l’augmentation du risque cardiovasculaire et la consommation d’erythritol.

La conclusion de l’étude et quelques détails

Avant de vous parler un peu plus du déroulement de l’étude, sachez que d’un point de vue scientifique, trouver une corrélation ne veut pas dire qu’il y a un rapport de cause à effet.

Ainsi, à peu près tout le monde s’accorde pour dire qu’il faudra d’autres études pour tirer une réelle conclusion sur les dangers (ou pas) de l’erythritol. Et c’est d’ailleurs pour cela je suppose, que les autorités de santé n’ont pas réagi du tout à cette publication.

Pour résumer et dire tout ça autrement :

  • L’étude à trouvé que quand le risque d’accident cardiovasculaire est plus élevé, il y a davantage d’erythritol dans le sang (=corrélation).
  • Mais l’étude ne peut pas conclure que davantage d’erythritol dans le sang = davantage d’accident cardio-vasculaire. (= pas eu d’étude sur le lien de cause à effet).

Cela étant dit, voici quelques infos sur le déroulement de cette étude :

  • L’étude a concerné des échantillons qui provenaient de personnes qui avaient tous déjà des risques cardio-vasculaires (obésité, diabète, maladies métaboliques…).
  • Entre 2004 et 2011 les chercheurs ont analysé 1157 échantillons sanguins et ont conclu que l’erythritol jouait peut être un rôle dans le risque cardiovasculaire.
  • Ils ont ensuite testé un nouveau lot de 2149 personnes aux USA.
  • 883 autres échantillons provenant de collègues européens ont été ajoutés à l’étude.
  • Comme les chercheurs ont trouvé que les niveaux les + élevés d’erythritol étaient associés à un risque cardiovasculaire plus élevé sur 3 ans, ils ont continué ainsi :
    • 8 participants en bonne santé ont pris 30 g d’erythritol en boisson sur une prise
    • il a été constaté que cela élevait très fortement la concentration d’erythritol dans le sang

Ce qui manque pour conclure

Comme dit plus haut cette étude montre une corrélation : quand il y a risque d’accident cardiovasculaire + élevé il y a aussi + d’erythritol dans le sang.

Et non une causalité : on ne sait pas si + d’erythritol dans le sang est la cause de + de risque cardiovasculaire.

D’après ma compréhension et mes lectures il faudra donc pour conclure qu’une ou plusieurs nouvelles études soient menées, notamment pour éclaircir les points suivants :

  • Que se passe t-il d’un point de vue risque cardio-vasculaire pour une personne qui n’est ni obèse ni diabétique … quand elle consomme de l’erythritol ?
  • Est-ce que l’élévation du niveau d’erythritol dans le sang est bien toujours du à la consommation d’erythritol ? En effet puisque le corps humain en produit naturellement dans les fluides, la question est légitime même si elle peut paraitre tordue à certains. On ne peut pas éliminer d’un revers de main le fait que la production d’erythritol soit peut être inhérente à un organisme « malade », malade notamment d’un point de vue cardiovasculaire.
  • Si problème il y a avec l’erythritol, est-ce qu’il y a une dose à partir de laquelle ce produit est dangereux ?

Et le sucre ?

On pourrait aussi se demander si l’erythritol est + dangereux que le sucre (aux mêmes doses par exemple, faire une étude comparative).

En effet, concernant le sucre, aucun doute, sa consommation est liée au risque cardiovasculaire.

Je vous mets d’ailleurs ici un article récent sur une méta-analyse (combinaison de nombreuses études scientifiques) sur le sucre : étant donné les nombreuses maladies associées à la consommation de sucre, les auteurs recommandent en conclusion maximum 6 cuillère à thé de sucre ajouté par jour soit 30 g.

Je suppose également que pas mal de personnes vont se demander si l’étude qui est sortie il y a peu pourrait avoir un lien quelconque avec l’industrie du sucre. (Pour ma part je n’ai pas tenté cette recherche !)

Là c’est carrément complotiste, mais celles et ceux qui se sont documentés sur le lobby du sucre aux US ne pourront s’empêcher d’y penser, et c’est bien normal (un extrait ici d’un documentaire arte : « cholesterol, le grand bluff »).

En effet, voilà un lobby puissant qui n’a pas peur de sortir l’artillerie lourde quand il se sent menacé.

Or, l’erythritol, avec notamment la mode du régime keto (très populaire aux US) a le vent en poupe et se retrouve dans des glaces, boissons et autres produits type barre de céréales…

Le gout est généralement « excellent » (très bon substitut au gout du sucre, c’est ça que je veux dire), et il me semble que niveau prix, ça « passe » !

En tout cas pour celles et ceux qui veulent diminuer le sucre, c’est un produit très alléchant.

Bref, s’il est prouvé que l’erythritol augmente le risque cardiovasculaire, on est en droit de se demander s’il le fait plus que le sucre, et on pourrait donc de répondre à la question : faut-il préférer le sucre ou l’erythritol ?

Sachant que la réponse la + sage pourrait aussi être, à mon avis : « il faut préférer un mélange des 2 » (afin de ne pas atteindre des seuils nocifs, ni pour l’un ni pour l’autre).

Affaire à suivre …

Ce que je pense de l’erythritol

Ma préférence pour le yacon et le xylitol

Pour ma part jusqu’à maintenant j’ai fait davantage de recherches sur le xylitol (sucre de bouleau) et il a ma préférence par rapport à l’erythritol.

Le sucre de bouleau est un très bon antifongique, et notamment anti-candida dont il détruit très bien les biofilms.

Mon article sur le xylitol (sucre de bouleau) : pour info, xylitol est le nom de la molécule, sucre de bouleau est le nom plus sympa qu’on lui donne quand il provient de bouleau…

Cela dit, désormais je préfère « encore plus » le yacon (article ici sur le sujet) pour son apport en FOS et inuline qui sont des anti-candida via stimulation des lactobacilles et bifidobactéries…

Conclusion : intégrer le xylitol ou le yacon dans un régime candida signifie donc clairement qu’on peut faire quelques pâtisseries qui ont le gout du sucre, mais qui luttent contre le candida en même temps quand on les mange ! Assez génial n’est-ce pas ?!

Info : le sucre de bouleau (xylitol) est un si bon antifongique qu’on l’utilise aussi en bain de bouche contre la mycose buccale ou d’autres infections de la bouche d’ailleurs, car il est aussi antibactérien, anti-carie.

L’erythritol pour celles et ceux qui ne supportent pas le xylitol ou le yacon

Mais clairement, il y a des personnes à qui le xylitol (sucre de bouleau) ne convient pas du tout : parfois des ballonnements ou troubles du transit, parfois pour d’autres, des spasmes/crampes qui peuvent être super douloureux.

Le xylitol est aussi dangereux pour les chiens, certains maitres préfèrent donc ne pas en avoir chez soi.

Quant au yacon, il peut être source de ballonnements intenses, surtout au début du protocole. Mais même après, la quantité consommée peut être vraiment limitée par le ventre gonflé qui arrive assez vite avec le yacon.

Bref, c’est là que l’erythritol peut nous rendre service : pour les personnes qui ont la candidose (ou autre besoin de diminuer le sucre fortement) mais ne supportent pas le xylitol ni le yacon et souhaitent des petites douceurs sucrées.

Point intéressant : le xylitol est moins absorbé par le corps humain dans l’intestin grêle par rapport à l’erythritol.

  • 25 à 50% du xylitol est absorbé dans l’intestin grêle (et va donc dans le sang) d’un humain. Le reste (50 à 75%) du xylitol se retrouve dans le colon ou il va nourrir certaines bactéries.
  • 60 à 90% de l’erythritol est absorbé dans l’intestin grêle (et va donc dans le sang) d’un humain. Le reste (10 à 40%) se retrouve dans le colon ou il va nourrir certaines bactéries.
  • source : https://www.whatsugar.com/

Cette différence d’absorption est une des raisons pour lesquelles l’erythritol est pauvre en FODMAP tandis que le xylitol est haut en FODMAP. Ainsi, certaines personnes qui ballonnent avec le xylitol et le yacon, n’auront pas de souci avec l’erythritol.

Notez aussi qu’on peut utilise raussi la miraculine ou la stevia pour sucrer en candidose, c’est malheureusement peu « pratique » : la miraculine ne marche qu’avec des aliments acides, et la stevia a un gout… spécial.

… avec modération quoi qu’il en soit

Mais vous savez, même si xylitol et erythritol sont réputés surs, j’ai toujours pensé qu’il faut y aller avec modération !

D’abord parce qu’il faut toujours faire attention aux excès, quels qu’ils soient. J’ai coutume de répéter :

« L’excès nuit en tout »

Et quand on dit « en tout » c’est vraiment en tout. Trop de sport, trop de légumes, trop de repos, trop de soleil, … toutes ces choses très saines ne sont bonnes qu’en quantités « nécessaires et suffisantes ».

La vie est toujours une question d’équilibre. On peut citer aussi :

« Rien n’est poison, tout est poison, c’est la dose qui fait le poison ». Connaissez vous cette phrase de Paracelse qu’on entend tout au long de nos études de naturopathie ?

Bref, beaucoup de choses sont ok si consommées avec modération et deviennent néfastes si on en consomme trop.

Dans le cas de l’erythritol et du xylitol, la modération est d’autant plus importante pour les raisons suivantes :

  • Ce sont des produits relativement « nouveaux » donc nous avons un recul limité quant à leur impact sur l’humain en grande quantité
  • Et, de plus ce sont tout de même des produits industriels puisqu’ils ne sont pas directement extraits d’aliments

Voici donc ce que j’écris dans mon ebook « Votre régime Anti-Candidose » au sujet de l’erythritol et du xylitol et cela reste ma position aujourd’hui :


Je conseille de limiter à 1 à 2 cc/ jour en moyenne d’erythritol ou xylitol, non pas parce qu’ils peuvent nourrir la candidose, pas du tout, ce ne sont pas des sucres. C’est plutôt par principe de précaution car ces produits sont assez récents et ne sont pas aussi profitables pour votre corps qu’un repas équilibré légumes, féculents lipides et protéines !

Avec ce type de dose journalière (1 à 2 cc / jour en moyenne donc 5 à 10g / jour), la consommation est modérée et me semble donc sécuritaire, et pourtant elle permet de se faire plaisir.

On pourra en effet par exemple sucrer un yaourt végétal, ou manger une petite part de gateau réalisé au xylitol ou à l’erythritol, ou un biscuit.

Pour une personne en régime candidose qui ne peut pas manger de sucre, ni de gluten et produits laitiers, ces petites douceurs sont souvent une bénédiction qui permettent de faire un dessert par jour.

Cela permet bien souvent de tenir le régime sur le long terme en craquant moins pour des choses sucrées, et en évitant de tomber dans de grandes frustrations qui peuvent mener à des troubles du comportement alimentaire.

Déconseillé aux enfants et femmes enceintes ou allaitantes ?

Par précaution le xylitol et l’érythritol sont parfois indiqués par certains sites comme étant déconseillés aux enfants, femmes enceintes et allaitantes.

Il n’y a pas de restriction réglementaire à ce sujet en France ou en Europe, mais pour plus de renseignements, venez voir mon paragraphe qui détaille les infos là dessus sur l’article sur le xylitol.

Ce que je conseille maintenant

Je vais vous donner mes conseils « mis à jour » suite à cette nouvelle étude en ce qui concerne la consommation d’erythritol pour les personnes atteintes de candidose.

Mais avant cela comprenez bien que ces conseils n’engagent que moi, que ce n’est que mon avis, et qu’à ma connaissance aucune institution ne s’est positionnée pour mettre à jour la consommation recommandée après cette nouvelle étude.

Et c’est normal puisque, je vous le rappelle, l’étude est à priori jugée insuffisante pour conclure, donc rien n’a changé au niveau des recommandations et réglementations pour l’erythritol.

Ceci étant dit, moi je vous conseille, par principe de précaution :

  • De NE PAS UTILISER L’ERYTHRITOL si vous avez soit du diabète, soit de l’obésité, soit des risques cardio vasculaires, ou que vous avez plus de 45 ans => optez pour xylitol, yacon, stevia ou miraculine.
  • Et pour les autres, de se limiter à 1 cc à 2 cc d’erythritol max par jour (5 à 10 grammes / jour)

J’espère que ces conseils vous aident !

Vous le savez, j’aime le concret donc il était important pour moi de vous partager cette conclusion dès maintenant même si, encore une fois, l’étude est jugée actuellement insuffisante pour une conclusion par les autorités.

Il m’a semblé que malgré tout, à ma petite échelle, mes recherches, mon analyse et mon avis sur la consommation peuvent aider à y voir un peu + clair.

Affaire à suivre

  • Je continue mes recherches et ma « veille » sur le sujet
  • Je vous tiendrais au courant si j’ai des nouvelles, ici et sur les réseaux sociaux
  • Je mettrais à jour le blog (les recettes) pour mettre le lien vers cet article quand je parle d’erythritol
  • Je mettrais à jour le ebook Votre Régime Anti-Candidose avec le lien vers cet article.

D’autres choix ?

Pour explorer les autres sucrants ok en candidose, venez lire mes articles détaillés sur ces options que je valide pour la candidose, ca se passe ici :

4 réflexions au sujet de “Erythritol : danger ou pas en candidose ?”

  1. Un éclairage très intéressant sur les substituts du sucre, concis et complet qui donne envie d’aller jusqu’au bout de sa lecture et essayer de se passer du sucre le plus possible ….et de ses substituts !
    Merci et bravo Juliette !

    Répondre
    • Bonjour Nicole,
      Waouh, un grand merci pour ce compliment et ce commentaire qui me fait super plaisir car vous avez bien compris ce que je voulais transmettre 🙂
      Belle journée,
      Juliette

  2. Bonsoir 🐾
    Merci beaucoup Juliette pour cet article hyper intéressant…
    En ce qui me concerne, au moins pour le moment, j’essaie de me passer du goût sucré le plus possible…
    A très bientôt.
    Sympathiquement.
    Régine 🐾💐

    Répondre

Laisser un commentaire