smoothie_sans_lait_sans_sucre_framboises
Desserts,  Produits Laitiers Végétaux,  Vegan

Smoothie sans lait, sans sucre (framboises)

  •  
  •  

Un smoothie sans lait et sans sucre, bien rafraichissant et hydratant, je sais que certains en rêvent et en ont bien besoin pour l’été ! Et justement je fais totalement partie de ceux qui en ont besoin : l’été, je trouve que c’est la période la plus compliquée pour se passer de sucre.

Boissons fraîches et restriction de sucre

En fait, c’est un problème qui revient chaque été en consultation : qu’est ce que je peux boire pour me rafraichir ? Comment résister à la tentation de ces énormes smoothies de fruits servis sur la plage ? Comment remplacer le plaisir de la glace ?

Et je comprends vraiment ces questions, parce que pour moi, les boissons fraîches en pleine été, ça a été sans doute un des points de frustration majeurs du régime candidose, à égalité avec la diminution du fromage… 😬😬😬 Je ne sais pas vous, mais moi, quand il fait très très chaud, j’ai très envie de boissons fraiches, en plus de l’eau.

Alors je vous l’avoue : il y a eu beaucoup de coca light pendant mon régime (et j’en bois encore de temps en temps 😍)… plein d’aspartame et d’autres m*****, et la caféine, pas terrible du tout en candidose, mais parfois en période de grosses chaleurs, ça aide bien et j’étais bien contente de l’avoir.

Alors, certes, pour une bonne partie d’entre vous, cette histoire de boissons fraîches ne pose aucun souci : vous buvez de l’eau et ça vous va parfaitement… génial !!!

Mais pour les autres, les frustrés de la boisson, j’ai écrit un article très complet l’an dernier sur les possibilités de boissons qu’on a en cas de régime candidose ou autre régime sans sucre : je les explique une à une avec les + et les – et je vous donne aussi dans l’article une recette de boisson fraîche au pamplemousse qui est adaptée pour la candidose.

Cette année je m’attaque au sujet du smoothie sans lait sans sucre, qu’on pourrait aussi voir comme un milkshake… 🥤en tout cas, c’est frais, fruité, et aussi si vous avez envie de remplacer la glace, qui manque beaucoup en cas de régime sans sucre, cette recette devrait vous ravir.

D’ailleurs à propos de glace, vous avez peut-être vu dans mes storys Instagram et Facebook qu’au Québec je trouve de la glace avec mention « keto » donc sans sucre. Elle est faite avec du lait de vache, mais, c’est déjà pas mal, belle innovation. Le régime « keto » (régime cétogène), c’est une véritable déferlante aux US et au Canada.

Une des participantes au programme vient de me partager aussi cette référence de glace qui est sans sucre et sans lait WAOUHHHH. Disponible à la livraison en France, et peut-être bientôt en magasin bio ?

Je suis sûre que cette tendance va se renforcer en France et en Europe également, et ça, ça nous aidera bien pour la candidose et les autres soucis où il faut veiller à stabiliser la glycémie (acné, soucis hormonaux, pré-diabète…).

On trouvera du xylitol et de l’erythritol de plus en plus facilement, des produits type « barres » ou biscuits (et glaces donc), avec très peu de glucides (mais souvent très gras, à prendre en compte dans le total des lipides journaliers), et espérons aussi au resto ou dans les fast food, des options keto assez utiles…

Comme par exemple un burger « pain laitue » comme j’en trouve ici au Québec : le pain est remplacé par un cœur de salade verte coupé en 2. Pas mal du tout : notamment si on veut manger quelques frites, ça devient une option à peu près raisonnable (plutôt que pain + frites !), selon les situations.

J’en profite pour un petit point sur le régime kéto et notre cerveau

Je ne suis pas « pour » le régime keto « à tout va », pour maigrir, pour être plus en forme, pour augmenter les performances sportives… : en effet, même s’il est clair qu’une diminution de l’apport en glucides est nécessaire pour une bonne partie de la population, il n’y a pas pour autant de raison de les réduire quasiment à néant, et de se gaver de gras en contrepartie ! Cherchez l’erreur !

Comme souvent en matière d’alimentation, on aime les régimes très excessifs, les extrêmes ! Or, au contraire, le corps n’aime pas les excès, et au contraire la voie du milieu est très souvent celle de la santé… Il y aura eu Dukan avec l’excès de protéines, le crudivorisme avec l’excès de fruits & légumes crus, il y a maintenant le keto avec l’excès de gras, et entre tout ça il y a une grosse partie de la population occidentale qui mange beaucoup trop de glucides …

Bon, je m’égare mais c’est toujours très intéressant de voir à quel point, nous, êtres humains*, avons du mal à suivre des voies équilibrées, saines et durables, et qu’on préfère souvent les idées simples mais excessives, régimes compris.

*et bien évidemment ça me concerne, surtout moi qui ai fait Dukan pour perdre 2 kg à 18 ans !

C’est logique puisque notre cerveau adore quand c’est clair : c’est blanc ou noir, pas de place pour le gris (qui serait pourtant l’équilibre) ! Comme le dit Clotilde Dussoulier dans un épisode de son podcast que j’adore (Change ma vie), notre cerveau adore les « fausses dichotomies », elle dit que c’est le délice de notre cerveau parce que c’est clair donc rassurant.

En effet, pour notre survie, il est essentiel de savoir distinguer parfaitement, rapidement et facilement ce qui « va » et ce qui « ne va pas ».

Alors si vous vous sentez souvent en questionnement sur des dualités, si vous vous demandez souvent si ceci est bien ou pas bien, « blanc ou noir », je vous invite à écouter ce podcast N°188 de Change ma vie, très intéressant. Cette histoire de « fausse dichotomie », c’est un schéma que j’observe beaucoup pour moi, et en consultation ou sur le programme.

On se fait des nœuds au cerveau pour trancher si oui ou non ceci est bien ou pas. Il faut qu’on sache, maintenant et pour toujours, qu’on tranche et que ce soit clair… on est tellement concentré(e) là dessus, qu’on ne voit pas cette jolie voie du milieu qui nous attend pile poil en face de notre nez !

Dernier exemple en date : une cliente qui se demande si oui ou non le jeûne intermittent lui convient, elle saute souvent le petit-dej, si elle n’a pas faim au réveil, et ça lui va très bien, elle a de l’énergie et n’est pas morte de faim dans la matinée. Mais parfois elle déjeune et elle sent que c’est bien aussi. Alors jeûne intermittent : bien ou pas ? oui ou non ? Elle se dit qu’il y a de nombreux bienfaits prouvés, mais en même temps, c’est peut-être fatiguant quand on a vraiment faim ? Que faire ?????

Et bien tout simplement ne pas trancher sur ce Oui ou Non, qui de toute façon ne serait jamais définitif, et donc effectivement manger quand on a faim, ne pas manger quand on n’a pas envie de manger. Question compliquée, réponse simple, mais pas pour le cerveau !

Un autre exemple : une cliente du programme qui souffre de maux d’estomac très importants avec reflux acides, elle a lu qu’il valait mieux faire 5 petits repas en cas de reflux, mais se dit qu’en candidose 3 repas c’est mieux, elle ne sait plus quoi faire : 5 repas ou 3 ??? Que faire ???

Il lui semblait que les recommandations de mon ebook pour son alimentation anti-candidose ne collaient pas avec celles pour son reflux, elle avait l’impression qu’il y avait 2 régimes opposés : reflux ou candidose, 5 repas ou 3… Et je la comprends totalement, j’aurais fait exactement le même raisonnement à l’époque de ma candidose, j’avais plein de questions comme ça en tête !

Pourtant, concernant ce point là, j’indique bien dans mon ebook qu’on peut faire 4 repas (en intégrant un gouter en + des 3 repas principaux). Alors pourquoi cette « solution équilibrée » ne vient pas à l’esprit ? C’est amusant.

Encore une fois, entre blanc et noir, il y a gris, et entre 3 et 5, il y a 4 ! C’est si évident et pourtant, on tombe très souvent dans ces pièges du mental, moi la première. Si vous saviez le nombre d’heures de ma vie que j’ai passées à faire mouliner mon cerveau sur ce type de dualités où il me fallait une réponse ferme, claire et nette, blanche ou noire !

Et ce n’est sans doute pas fini, bien-sûr, mais quand on le repère, on peut déjà s’en défaire plus facilement et s’atteler à des raisonnements plus mesurés et donc plus constructifs !

Donc certes, les nouveaux produits keto vont un peu nous aider dans les années à venir, à suivre des régimes peu sucrés, peu glucidiques, comme le régime candidose. Mais ne partons pas dans les excès, ne vous mettez pas en tête de faire un régime keto !

Gardez un peu de glucides à chaque repas, car c’est une base de l’alimentation santé. Certes, des glucides, on en mange peu en régime candidose, et ça c’est une habitude très saine (on tend de + en + à le prouver, pour plein de raisons), mais on ne fait pas sans glucides du tout, et ça, ça fait toute la différence entre équilibre et démesure !

Smoothie sans lait, sans sucre, framboises et candidose, on en pense quoi ?

Alors, comme souvent quand je propose une recette, je fais un petit point candidose, pour ceux qui veulent savoir si à quel point c’est « ok » 🙂

Bon, le lait d’amande, si vous le choisissez sans aucun sucre comme ici chez Bjorg (on trouve facilement cette référence en supermarchés), c’est ok, il n’y a pas de restriction particulière avec la candidose. Crème d’amandes, pas de soucis non plus. C’est d’ailleurs presque la même composition que du lait d’amandes, mais avec + d’amandes, un peu d’huile généralement, et des épaississants naturels.

Si vous avez fait des analyses d’intolérances et que l’amande est ressortie, modérez un peu votre consommation en quantité et en fréquence, mais si vous n’avez pas de symptômes lors de sa consommation, mon conseil est de ne pas s’en priver totalement (supprimer totalement n’apporte généralement aucun bénéfice et complique le régime déjà très complexe, technique, frustrant…).

Par contre si vous y réagissez quand vous en mangez (mal-digestion, peau…), optez pour d’autres préparations végétales : lait de noisette, de chanvre, de coco, crème de coco, crème de cajou. Je conseille d’éviter les produits laitiers de soja, mais si c’est de temps en temps, généralement, ce n’est pas un souci. Au niveau du gout, il faut avouer que ce sera très bien. Les laits ou crèmes de riz sont généralement assez glucidiques, plutôt à éviter ou en tout cas garder en tête que c’est plus glucidique que le reste.

Continuons avec les aliments de ce smoothie : le xylitol, j’en parle ici, n’est pas un sucre, bien qu’on l’appelle aussi sucre de bouleau. Il n’a rien à voir avec du sucre, c’est même un excellent antifongique en bains de bouche notamment. Et si vous choisissez l’erythritol, aucun souci, ce n’est pas un sucre non plus. Donc jusque là tout va très bien dans le meilleur des mondes.

Et enfin la framboise ? Et bien c’est franchement pas mal du tout en cas de candidose, la framboise ! Mon tableau des aliments pour le régime candidose contient 4 catégories :

  • vert (totalement ok),
  • jaune (ok pour la plupart des gens mais avec modération),
  • orange (à considérer comme un écart),
  • rouge (à considérer comme un gros écart)

Dans ce tableau, j’ai mis la framboise en jaune : pour la plupart des candidoses, il n’y aura pas de réaction, et ce sera très bien d’en manger de temps en temps. Pour les personnes plus « atteintes », il peut y avoir un petit retour de symptômes. Dans ce cas, on va éviter d’en consommer pendant environ les 4 premiers mois du protocole, et/ou on en prend vraiment très peu à chaque prise (< 50 g), et pas souvent du tout.

Globalement, pour les autres, franchement, la framboise en candidose, c’est super ! Comme tous les petits fruits rouges, elle est riche en antioxydants. Et surtout, elle contient très peu de sucre : moins de 5 g pour 100 g donc oui, on valide ! Il faudra quand même éviter d’en consommer d’énormes quantités, environ 100 g pour une prise, c’est bien.

A noter qu’en plus des antioxydants, la framboise fait partie des fruits riches en vitamine C. Pour ma part je complémente toujours mes clients en vitamine C pendant le protocole, surtout au début. Mais ensuite, si la consommation de fruits peu sucrés n’entraine pas (ou plus) de réaction, on peut diminuer la complémentation en vitamine C et consommer régulièrement ces fruits : kiwi, pamplemousse, cassis, framboises.

Comme tous les fruits, on pense aussi à éviter de la prendre en dessert, sauf si elle est cuite, mais dans ce cas attention, une petite quantité puisqu’elle sera davantage concentrée en sucre (50 g de framboises cuites par prise).

Pourquoi on évite les fruits crus en dessert ? Parce que pour la plupart des gens, cela perturbe grandement la digestion stomacale, et donc la digestion de manière générale. Quand on digère très bien, les fruits crus en dessert de temps en temps, ça passe, mais en cas de candidose ou sibo ou n’importe quel trouble digestif d’ailleurs, c’est non. Sauf si on est prêt(e) à faire un écart plaisir, mais qui pourra du coup générer une digestion (encore) plus laborieuse.

Donc on va consommer les framboises crues plutôt au gouter ! L’idéal, la « perfection », c’est de les consommer seules, en tout cas ne pas les accompagner de glucides (gâteau, biscuits…). Mais un peu de lait et crème végétal d’amandes ne posera généralement pas de soucis. D’abord parce que les laits et crèmes végétales d’amandes (et les autres aussi d’ailleurs), c’est beaucoup d’eau ! Ensuite, le reste, globalement, c’est des amandes, or oléagineux et fruits, c’est une association qui est généralement digeste.

Bref, ce smoothie sera pris de préférence en après-midi, comme un goûter (environ 2h avant le repas du soir, idéalement), surtout si on digère mal de manière générale et qu’on doit optimiser sa digestion au maximum.

Attention aussi : ce smoothie est froid, c’est le but 🙂 donc à consommer uniquement pendant les grosses chaleurs. Refroidir autant l’estomac et tout le corps, ce n’est pas idéal pour la digestion. S’il fait très chaud ou qu’on a très chaud, ça va, mais sinon, ça risque de bloquer complètement la digestion !

Voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui, puisque j’ai une consultation dans 5 minutes 🙂 Je suis contente de vous avoir partagée cette recette, car je pense qu’elle va beaucoup aider certains d’entre vous ! N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous l’avez testée ou si vous avez des questions ou suggestions !


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

Préparation : 4H de congélation pour les framboises, 5′ de préparation

Matériel : un blender, un verre doseur ou une balance

Ingrédients – Smoothie sans lait, sans sucre (framboises) – 1 pers.

  • 100 g de framboises (congelées)
  • 200 ml (20 cL) de lait d’amande (de préférence froid gardé au frigo) (et lait non sucré si vous avez la candidose) – exemple ici
  • 50 mL (5 cL) de crème végétale d’amandesexemple ici
  • 0 à 2 cs d’erythritol – exemple ici – ou de xylitolexemple ici – ajustez la quantité selon votre palais, votre envie et cela dépendra aussi du gout de vos framboises !). Si vous n’avez pas de souci avec le sucre, vous pouvez bien sûr mettre du sucre « normal ».

Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.

Préparation – Smoothie sans lait, sans sucre (framboises)

  1. Congelez les framboises : il faudra environ 4H.
  2. Les verser dans le blender.
  3. Ajoutez le lait, la crème, et mixer.
  4. Goûtez et ajouter de l’erythritol ou du xylitol à votre goût.
  5. Patientez environ 3 minutes avant de déguster afin que l’erythritol ou xylitol se dissolve.

Si vous avez aimé cette recette, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez mes 5 Recettes très Faciles : 5 INGREDIENTS 

et 5 MINUTES (Bonus gratuit)