candidose_piment_cayenne
Plat principal,  Vegan

Quinoa au piment de Cayenne, chou kale et lait de coco

  •  
  •  

Voici une recette parfaite pour une phase d’attaque contre le candida albicans (ou toute autre forme de candida d’ailleurs) : peu de féculent, un super légume vert cuit à la vapeur, du lait de coco et du piment de Cayenne… !

Plus d’infos sur le super-aliment qu’est le chou Kale, c’est par ici !

Candidose et piment de Cayenne

Et oui il y a quelques jours j’ai donc découvert dans la littérature anglo-saxon que le piment de Cayenne était intéressant en cas de candidose puisqu’il a démontré des propriétés anti-fongiques sur le candida albicans et sur d’autres levures (1).

J’ai tout de suite eu envie de vous partager ça, et quelle chance, j’en ai trouvé en bio dans mon magasin habituel, et j’ai pu l’accorder facilement avec une recette ! Alors voyons tout ça aujourd’hui, côté “technique” d’abord, puis côté “culinaire” avec une recette toute simple pour mettre en pratique ! 

Alors, d’abord un petit point botanique. En fait c’est un peu compliqué, car je parle de piment de Cayenne, mais il est parfois appelé aussi poivre de Cayenne. Encore une fois, pour être sûr de ce dont on parle, le réflexe doit toujours être de revenir au latin ! Malheureusement ici aussi c’est un peu confus, le piment de Cayenne, très fort (“piment enragé”), correspond traditionnellement en Asie et en Afrique au Capsicum frutescens, mais chez nous, on appellera piment de Cayenne le Capsicum annuum ! 

Je vous mets ici le lien vers Wikipédia “Piment de Cayenne” si vous voulez approfondir !

Bon, donc en Europe et au Québec, ce que vous trouverez en magasins “classiques” sous l’appellation Piment de Cayenne, ou poivre de Cayenne, sera du Capsicum annuum, et c’est ce que j’ai utilisé aujourd’hui. Mais cela dit, si jamais vous vous approvisionnez en Capsicum frutescens, et bien pas de souci puisqu’il a aussi été prouvé qu’il possède une action anti-candida (2) !!!

Ces 2 piments contiennent des thionines, des substances qu’elles utilisent pour se protéger des agressions extérieures, et qui se sont révélées actives sur le candida, notamment parce qu’elles “attaquent” son enveloppe cellulaire. 

Je ne connaissais pas du tout cette propriété, et il semble que le poivron, qui fait partie de la même famille, puisse aussi être intéressant pour lutter contre le candida !

Maintenant, que faire avec cette information ? 

Étant donné son goût pimenté prononcé, on ne va pas pouvoir en consommer des tonnes, même 1 g serait impossible ! Mais je crois par contre qu’il est intéressant de l’ajouter de temps en temps à vos repas, si vous aimez le goût épicé, et si vous n’avez pas de contre-indications à en consommer (voir plus loin).

En fait,  lors de votre régime,  je vous conseille vivement d’ajouter autant que possible des aliments antifongiques à vos repas car le candida albicans, et les autres candida,  sont malheureusement réputés pour être très coriaces.

Ils peuvent s’habituer à un antifongique utilisé seul et y devenir résistant. C’est pour cela qu’il me semble intéressant de compléter votre protocole de compléments alimentaires antifongiques (et pour rappel ne vous lancez jamais seul, soyez accompagné d’un médecin et d’un praticien de santé naturelle !) avec des aliments antifongiques.

Les effets antifongiques de votre alimentation pourront alors s’additionner en synergie avec vos compléments alimentaires, et c’est très important de confronter le candida à plusieurs antifongiques différents régulièrement.

Pour cela,  il faut donc d’après moi varier autant que possible son alimentation, de façon à apporter des éléments antifongiques différents tout au long de la journée à la fois par l’alimentation et avec les compléments alimentaires.

Dans ce cadre là, consommer du piment de Cayenne de temps en temps me semble être une très bonne idée. Et en plus, varier les saveurs, c’est important pour manger et cuisiner avec plaisir.

Un autre article apprécié par mes lecteurs en ce moment :   Crevettes à la coriandre et au gingembre

Contre-indications ?

Attention, le piment de Cayenne n’est pas pour tout le monde ! On ne l’utilisera pas en cas d’ulcère à l’estomac ou à l’intestin, en cas d’hémorroïdes, d’aigreur d’estomac, ou encore si vous avez très facilement la diarrhée. Et avec la candidose, comme votre intestin est irritable, ce sera à tester ! Le piment de Cayenne a prouvé ses effets bénéfiques sur la digestion, et même d’après passeportsanté, sur l’estomac y compris en cas d’ulcère ! Mais selon les individus, il sera plus ou moins supporté.  

(1) Thionin-like peptide from Capsicumannuum fruits: mechanism of action andsynergism with fluconazole against Candidaspecies

(2) CAY-I, a novel antifungal compound from cayenne pepper

Maintenant place à la recette, on associe donc 2 anti-fongiques (coco et cayenne) avec 2 super-aliments (quinoa et chou Kale), une assiette anti-candidose parfaite et un régal pour les papilles, j’ai adoré ! J’espère que ça vous plaira !


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

Matériel : un grand faitout + une grande passoire à utiliser en même temps pour cuire le quinoa à l’eau et le chou Kale à la vapeur douce, ou bien, une casserole pour le quinoa et un cuit-vapeur pour le chou Kale (ou encore une cocotte-minute que l’on gardera ouverte). Le quinoa nécessite aussi une passoire “fine” pour être égoutté correctement.

Préparation : 10′ / Cuisson : 15′

Ingrédients – Quinoa au poivre de Cayenne, chou kale et lait de coco (1 pers.)

  • 50 g de quinoa
  • 4 feuilles de chou Kale ou plus selon votre appétit
  • 100 mL de lait de coco
  • 1 poignée de noix de cajou
  • Piment de Cayenne : une pincée ou plus, selon votre tolérance et votre goût, attention, c’est épicé !
  • 1 cc de cumin

Préparation – Quinoa au au poivre de Cayenne, chou kale et lait de coco

  1. Portez à ébullition environ 1L d’eau dans un faitout, pour le quinoa.
  2. Rincez le quinoa pour enlever les saponines (+ d’info ici).
  3. Lavez le chou Kale puis retirez les tiges à l’aide d’un couteau ou avec les mains, et enfin coupez-le en morceaux assez petits (au ciseau ou avec vos doigts).
  4. Lorsque l’eau bout, ajoutez le quinoa, vous pouvez faire cuire le chou Kale au-dessus avec une grande passoire inox posée au-dessus du faitout, ou bien faites-le cuire en parallèle et si possible à la vapeur douce (cuit-vapeur). La cuisson du chou Kale à la vapeur douce prend environ 13′.
  5. Lorsque le quinoa est cuit, disposez votre chou Kale dans une assiette, et essorez alors le quinoa avec la passoire.
  6. Replacez le quinoa et le chou Kale dans le faitout, ajoutez le lait de coco, le piment de Cayenne, le cumin et les noix de cajou, mélangez pour réchauffer le tout, c’est prêt !

Si vous avez aimé cette recette, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

2 de Petits mots

  • Marie

    Cc, encore une très bonne recette! J’ai adoré! Et en plus le chou passe bien dans ma digestion car contrairement au chou fleur ou chou de Bruxelles que je ne digère pas, le kale ça va! Après, je l.ai trop fait cuire…mais au moins ça passe mieux! Bonne journée

    • Juliette

      Bonjour Marie,

      Merci beaucoup pour ce commentaire, c’est très intéressant de voir que les difficultés de digestion avec certains légumes pendant la candidose sont très personnelles et spécifiques, chacun doit tester ces tolérances !

      Mais tu as eu le bon réflexe : bien cuire ! C’est LA bonne idée avec les légumes un peu plus compliqués à digérer et/ou dans les périodes ou on ne digère pas bien.

      A très bientôt et encore merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT des idées de recettes saines, préparées en 5 MINUTES avec 5 INGREDIENTS