flamiche_sans_gluten_ni_lactose
Inspiration Française,  Plat principal,  Quiches/Tartes/Pizzas/Cakes salés

Flamiche aux poireaux sans gluten ni lactose

  •  

On revisite la flamiche aux poireaux en version sans gluten et sans produits laitiers grâce à la crème fraîche végétale .

Ne vous y trompez-pas, c’est un vrai délice malgré ces contraintes, et en plus il s’agit bien d’un plat complet sur le plan nutritif, puisque les protéines sont apportées par les œufs.

Mais bien-sûr, libre à vous de faire cette recette avec une pâte brisée et une crème fraîche classiques si vous n'êtes pas contraint à ce type régime, ça reste un plat équilibré !

Les poireaux (tout comme les oignons !) sont particulièrement intéressants pour la flore intestinale. Ils lui apportent des nutriments sous forme de fructo-oligosaccharides. Les fructo-oligosaccharides, abrégés également “FOS”, sont ce qu’on appelle des prébiotiques.

Prébiotiques, probiotiques, synbiotiques ? On s’y perd parfois dans tous ces noms qui sont aussi des compléments alimentaires. Profitons du fait que le poireau soit un des légumes les plus riches en FOS pour faire le point sur tout ça !

Focus sur les probiotiques, prébiotiques et synbiotiques

  • les probiotiques sont des bactéries qui sont apportées pour repeupler notre flore intestinale. Nous avons plus de bactéries dans l’intestin que de cellules dans le corps. Ça fait réfléchir… Quand cette flore est déséquilibrée, vous êtes impacté de A à Z : votre santé physique et mentale est dégradée. Je pense que nous sommes tous plus ou moins déjà informés à ce sujet, mais pour aller plus loin, regardez le super reportage d’arte “l’intestin notre 2ème cerveau” ! C’est vraiment passionnant, vous penserez à vos intestins et votre digestion autrement après ça ! Bref, les probiotiques, en gélules ou en sachet, visent à recoloniser nos intestins en bonnes bactéries. Le problème c’est qu’on ne sait pas bien lesquelles il faut prendre, et est-ce qu’elles arrivent vraiment en vie jusqu’à notre intestin (ou du moins, en quelle quantité ?).
  •  les prébiotiques sont la nourriture des bactéries. Il s’agit de fibres que nous, en tant qu’humain, ne digérons pas, mais dont raffole nos bactéries intestinales amies. Les FOS en font partie, on peut citer aussi l’inuline de la chicorée, la pectine de la pomme…
  • les synbiotiques sont la combinaison des 2 dans un seul complément alimentaire afin d’apporter à la fois de nouveaux individus à votre colonie de bactérie, mais de les “livrer” avec leur pique-nique ! C’est un peu le principe de l’auberge espagnole.

Alors que faut-il faire si on veut se compléter pour aider sa flore intestinale ?

Pour ma part je ne constate pas de résultats très probants avec les probiotiques. Mais chacun doit s'observer et la règle est bien-sûr de voir ce qui vous réussit.

Et pour ce qui est des prébiotiques, la plupart des gens les digèrent mal. Les FOS notamment, peuvent générer de grosses difficultés digestives au niveau du colon (ballonnements et gaz…). Mais on en reparlera dans un prochain post !

C’est pourquoi je pense qu’il est important d’apporter les prébiotiques au travers de l’alimentation (via les végétaux) plutôt que de se compléter.

Et pour refaire la flore intestinale, je suis d’avis qu’il vaut mieux travailler votre terrain afin qu’elle se porte mieux plutôt que de tenter de recoloniser “ex-nihilo”. Il s’agit donc plutôt de revoir l’alimentation, la gestion émotionnelle et de se compléter en phytothérapie et oligo-thérapie, plutôt qu’en probiotiques.

Revenons à notre repas !! La recette de cette délicieuse flamiche … testez-la et donnez-moi des nouvelles en commentaire !


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

Préparation : 20 ‘ / Cuisson : 50′

Ingrédients – Flamiche poireaux sans gluten ni lactose (plat à tarte de 28 cm de diamètre)

Préparation – Flamiche poireaux sans gluten ni lactose

  1. Préchauffez votre four à 180°.
  2. Découpez les poireaux en tronçons de 3 cm de large environ et émincez l’oignon.
  3. Ensuite vous avez 2 options :
    • pour plus de gourmandise, faites revenir les poireaux et oignons ensemble, dans une casserole avec 1 cs d’huile (environ 5′).
    • sinon, vous pouvez les laisser “frais”, ils cuiront dans la quiche, c’est très bon aussi et surtout plus sain.
  4. Battez les œufs avec la crème végétale, ajoutez du poivre et une bonne pincée de sel (j’évite autant que possible d’ajouter de sel, ou bien, j’en mets peu, mais dans cette recette c’est nécessaire).
  5. Versez les poireaux et les oignons sur la pâte brisée et ajoutez les œufs.
  6. Enfournez 50′.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir 5 recettes TRÈS rapides