Alimentation & Santé

Ma méthode : l’Alimentation Raisonnée

  •  
  •  

Voici un premier post sur ma conception de l’alimentation saine. J’ai essayé de clarifier et de synthétiser ce qu’il y a de plus important pour moi sur le sujet de l’alimentation au quotidien ! Je regroupe tout cela sous l’appellation “Alimentation Raisonnée” : l’alimentation doit être digeste, équilibrée, “temporelle” et sereine.

Alimentation Digeste 

La maldigestion est source de tous les maux !

Si votre digestion est laborieuse, vos intestins, votre foie, votre pancréas, votre rate, votre estomac … sont FATIGUES ! Et s’ils sont fatigués, vous l’êtes aussi.

Au lieu de récupérer de l’énergie en vous alimentant, la digestion vous affaiblit ! Votre système immunitaire est surmené par la gestion des molécules mal digérées, qui n’ont pas été filtrées par votre intestin et votre foie.

Vous avez alors des symptômes digestifs, ORL, dermatologiques, ostéo-articulaires… voire des pathologies bien plus graves.

Il faut donc à tout prix éviter les associations surindigestes (miel mélangé à d’autres aliments, fruits frais en dessert, usage de la sauce tomate à l’excès, consommation excessive diverses : oléagineux, lipides, sucres, café, fibres…).

Et surtout, il faut simplifier les repas qui seront constitués d’une sorte de féculent, d’une protéine, de légumes et d’un dessert.

Alimentation Equilibrée

Je rencontre de plus en plus de gens tournés vers l’alimentation naturelle, qui s’étonnent de ne pas être plus en forme malgré leurs efforts pour manger sainement.

Et pour cause, à force de remise en cause et de régimes innovants, on vous a perdu, et parfois vous faites n’importe quoi !

Retournons à la simplicité, le corps humain a besoin de protéines, de féculents, de beaucoup de légumes, quelques fruits et un peu de matières grasses.

Il est nécessaire de consommer des protéines 2 fois par jour, en quantité suffisante, consultez mon post “le point sur les protéines” pour plus de détails.

Ainsi, votre assiette doit être composée d’un tiers de protéine, un tiers de féculent et un tiers de légumes (voir plus), avec un peu de matière grasse. Tout simplement !

Alimentation “Temporelle”

S’il fallait choisir une seule règle à respecter en priorité, pour moi ce serait celle-là. RESPECTER LA “TEMPORALITÉ” DE VOTRE CORPS.

Vous ne pouvez pas manger n’importe quand !

Quand je dis n’importe quand, je ne veux pas dire que tout le monde doit manger son petit déjeuner à telle heure, son repas de midi à telle heure…

Ce que je veux dire, c’est que :

  • si vous prenez le petit-déjeuner à 8H, vous ne pouvez pas manger un biscuit à 10H.
  • Si vous avez mangé à 19H30, vous ne pouvez pas manger un yaourt à 21H.

Pour imager ce propos, retenez que de remettre du linge sale dans une machine à laver qui tourne depuis 2H. Il faut manger 3 repas par jour, avec éventuellement un goûter constitué de fruits frais, et ne pas grignoter entre ces repas.

Un peu dur ? Gardez confiance, on s’y fait très bien car au bout de quelques jours, on se sent en pleine forme grâce à toute l’énergie libérée par le système digestif qui revit. Et on n’a donc plus du tout envie de grignoter !

Alimentation Sereine

Je veux parler ici de vos émotions et de votre rapport à la nourriture. Je ne conseillerai jamais à quelqu’un d’arrêter le café du matin s’il me dit que c’est un rituel qui lui procure un grand moment de bonheur.

Je ne conseillerai jamais à un client de jeûner s’il gère actuellement son stress en se réconfortant avec la nourriture. Je ne proposerai pas un régime sans gluten à un épicurien très sociable qui vivrait cette nouvelle alimentation comme un calvaire.

Toute réforme alimentaire et tout repas doit se faire dans LA JOIE ET LA BONNE HUMEUR.

Ça vous parait sans doute paradoxal par rapport aux 3 premiers principes ?! Mais en fait pas du tout !

Parce que plus vous êtes en accord avec vos émotions et votre vrai Moi, plus vous progressez vers le respect de votre corps et de vos besoins en matière d’alimentation.

Et si j’insiste sur ce sujet d’alimentation sereine, c’est parce que je suis persuadée que l’acceptation de vos émotions est un pilier de santé tout aussi important que l’alimentation.

2 points importants à ajouter …

Digeste, équilibrée, temporelle et sereine… ce sont pour moi les 4 axes à retenir quand vous souhaitez progresser vers une alimentation saine. Mais je ne serais pas complète si je ne parlais pas de ces 2 autres points importants :

  • le premier concerne la frugalité : il est important de ne pas “se gaver”. C’est même primordial. Si vous comparez une personne qui mange des plats préparés mais qui mange peu, avec une personne qui mange bio, frais mais qui mange constamment trop, vous verrez que la première est en meilleure santé relative. Il est PRIMORDIAL de ne pas manger plus que nécessaire, cela fatigue énormément votre système digestif et immunitaire et de fait, tout votre corps est impacté. C’est extrêmement important, mais en fait, pour moi, la frugalité vient avec l’alimentation SEREINE, c’est pourquoi je n’en fais pas un 5ème point constitutif de l’Alimentation Raisonnée.
  • le 2ème point concerne la naturalité de l’alimentation : je vous conseille vivement de manger bio, autant que possible. Et c’est d’autant plus important pour vos produits animaux. D’abord pour le respect de la cause animale (même si l’abattage n’est malheureusement pas différent, les conditions de vie sont bien meilleures !), ensuite pour éviter d’ingérer des antibiotiques. Oui manger bio c’est un budget, donc c’est un choix. A vous de réfléchir à ce qui est important dans votre vie.

Voilà un condensé de ma vision de l’alimentation en naturopathie, je vous en parlerais sans doute plus en détails dans de futurs posts. En attendant, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou une question !

4 de Petits mots

  • Astrid

    Merci de ce post qui éclaire toujours un peu plus…j ai justement connu souvent des phases de chutes de moral et d énergie dans les périodes de bonne bouffe…en quantité j entends surtout, mais aussi en qualité. Dur de réduire quand on est gourmande, cependant c est sûr qu’on se sent nettement mieux ! 😊

    • Juliette

      Hello Astrid, oui je comprends j’ai le même problème ! J’adore manger, et parfois c’était trop pour mon corps !

      Mais ça ne m’arrive plus!

      Ça a été long, et le processus est surtout émotionnel. Mais pour ma part maintenant je ne m’interdis aucun aliment, mais je m’observe. Exemple : si j’ai envie d’une vraie bonne pizza 4 fromages dans un petit resto italien, je la mange. Mais ensuite la nuit on se réveille plusieurs fois avec une grosse soif, le lendemain matin idem, pas très faim… je conscientise ça, et la fois suivante ou l’occasion se présente, je pèse naturellement le pour et le contre et donc la plupart du temps j’opte pour un repas plus équilibré. Et ce sera pareil au moment de reprendre du gâteau, du fromage ou de commander un verre de vin !

      Petit à petit je me suis ainsi dirigée vers une alimentation de + en + saine sans frustration. Mais attention, je suis gourmande donc je vais souvent au resto et franchement je ne me restreins pas. Mais naturellement je me suis mise aussi à manger des quantités raisonnables, ce qui permet de profiter de chaque repas sans culpabiliser ni avant ni après ni pendant, sans devoir faire des diètes correctrices, sans avoir mal au ventre, et en étant en pleine forme tous les jours ! Ca vaut le coup…

      Bon je pourrais en parler pendant des heures, mais il faut bien sûr aussi vérifier qu’il n’y a pas des émotions fortes “cachées” derrière nos comportements alimentaires. Je crois que le plus important est de se tourner le + possible vers soi-même, la méditation aide beaucoup, on peut aussi écrire tous les soirs ou tous les matins ce qu’on ressent… et si on a trop mangé parce qu’on a eu une grosse émotion qu’on a pas pu exprimer, ben juste : c’est pas grave ! Ca arrive à tout le monde, mais paradoxalement ce sont ceux qui l’assument et le vivent “bien” qui vont finalement vivre le moins “d’épisodes” de rattrapage alimentaire.

  • Laurence

    Bonjour Juliette,
    J’ai découvert ton site tout récemment et je le trouve super! Merci pour tous tes partages que j’explore au fur et à mesure.
    Je ne souffre a priori pas de candidose (à quoi le remarquerait on d’ailleurs? Quels en sont les symptômes?) mais je mange sans gluten et sans produits laitiers. Je suis la méthode du Dr.Seignalet.
    Ma question est: quand tu vas au resto par ex. comment gères tu le sans gluten et sans produits laitiers? Vas tu dans des restos spécialisés? Ou bien tu leurs demande d’adapter leur plat pour toi? Bref comment fais tu?
    Et aussi: dans ces cas-là comment être sûre que ce qui est dans notre assiette est bien sans gluten et sans PLV (car il y a le gluten caché dans certains produits utilisés en cuisine par ex)?
    Merci d’avance pour ta réponse.

    • Juliette

      Bonjour Laurence,

      Quand on a la candidose, la qualité de vie est très dégradée par de nombreux symptômes de types généralement très différents, on a toujours quelque chose qui va pas : au niveau digestif, mycoses variées (pied, vaginale, buccale), anxiété, infections urinaires, ORL, maux de tête/migraines, bouche pateuse/gueule de bois sans avoir bu, tendinite et autres soucis ostéo articulaires, fringales et addiction au sucre. En résumé : symptômes variés mais permanents, qualité de vie très dégradée. Vous pouvez en parler avec un médecin homéopathe ou un médecin micronutritionniste si vous avez un doute.

      Concernant le restaurant, je ne suis pas un régime strict sans gluten ni produits laitiers, quand c’est le cas, je conseille d’appeler le restaurant avant pour leur demander s’ils peuvent gérer cela, ne pas hésiter à donner une idée de plat (idéal : poisson + riz + légumes, à l’huile d’olive uniquement) ou à demander quel plat ils vont faire. Arrivée sur place, redemander si c’est toujours prévu et demander le plat prévu afin de vérifier que ça correspond bien, et demander la sauce à part.

      Si vraiment on est allergique au gluten ou produits laitiers il faudra insister lourdement pour qu’il n’y ait pas de contamination, pas d’erreur.
      Si c’est un régime hypotoxique Seignalet, d’après moi ce n’est pas grave s’il y a des “traces” de gluten ou Prod. Laitiers dans l’assiette de temps en temps.

      On peut aussi opter pour un resto vegan, il y en a de plus en plus, ça exclut de fait les prod laitiers, et souvent ils ont des options sans gluten et sont sensibilisés au sujet.

      J’espère que ma réponse vous aide

      Belle journée,

      Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT des idées de recettes saines, préparées en 5 MINUTES avec 5 INGREDIENTS