Crevettes_coriandre_gingembre
Inspiration Asiatique,  Plat principal

Crevettes à la coriandre et au gingembre

  •  
  •  

De retour sur FreeCocotte ? Si vous aimez mes conseils, vous serez sans doute intéressé(e) par mon bonus "5 recettes saines, savoureuses et simples" cliquez ici pour le télécharger gratuitement !

Crevettes à la coriandre et au gingembre : je vous présente aujourd’hui une recette facile, une recette “de base”, que vous allez pouvoir décliner facilement avec d’autres épices et d’autres légumes. Chez moi, cette association riz – crevettes – lait de coco, c’est un peu un classique, on peut d’ailleurs aussi le faire avec du poulet !

Quelque soit les légumes de saison que vous trouverez, vous retomberez toujours sur vos pieds : on se régale à tous les coups !

C’est une recette parfaite en cas de candidose, d’acné ou encore d’intestin irritable. Et oui j’ose l’affirmer, malgré la présence de chou !! En fait, je ne pense pas qu’il faille exclure de facto certains légumes en cas d’intestin irritable, j’y reviendrai une autre fois… Mais en tout cas, la coriandre et le gingembre vont favoriser une bonne digestion. Et n’oubliez pas, si vous souffrez d’intestin irritable, la règle N°1, avant d’exclure des aliments, c’est de mastiquer, mastiquer, mastiquer, ! Tout simplement…

Et si vous n’êtes pas fan du lait de coco, pas de problème, remplacez par une crème végétale : la meilleure en terme de goût est d’après moi la crème de soja. Par contre comme je ne suis pas une grande fan du soja pour la santé, c’est le seul soja que je consomme dans mon alimentation. Je vous ferais un article au sujet du soja prochainement.

Choix de votre riz : les erreurs à ne pas commettre

Mais alors quel riz va t-on choisir pour cette sympathique recette de crevettes à la coriandre et gingembre ??? Est-ce que cette question est un dilemme chez vous ? Vous allez peut-être être surpris(e) de ce que j’ai à vous partager !

Et oui car je profite de cette recette pour vous parler de votre consommation de riz, et plus précisément, des différents types de riz qui s’offrent à vous pour votre alimentation santé.

La coriandre est super pour les intestins irritables, elle absorbe les gaz, comme le cumin !

On entend énormément parler des céréales complètes, de leurs bienfaits sur la perte de poids, la régulation de la glycémie, leur apport en fibres et en minéraux (bénéfice à “modérer”, j’en parle ci-dessous), et vous avez donc peut-être déjà opté pour le riz complet, ce qui n’est pas forcément le meilleur choix …

Quant au riz blanc, il est désormais classé au rang des indésirables, trop raffiné !

Il y a peut-être un juste milieu, et quelques précisions à apporter ! J’ai envie de faire le point sur tout ça aujourd’hui :

  • LE RIZ COMPLET comparé au riz blanc, est effectivement plus riche en fibres et en minéraux, et sa charge glycémique est donc aussi bien plus faible (impact sur le taux de sucre de votre sang).
  • Mais attention, ce n’est pas pour autant qu’il sera toujours préféré au RIZ BLANC ! Si vous avez des soucis digestifs intestinaux tels que des ballonnements ou des spasmes douloureux, vous devez absolument éviter les céréales complètes le temps de soigner la muqueuse de votre intestin (avec un protocole naturo). En effet, les fibres des céréales complètes sont particulièrement irritantes pour l’intestin.
  • RIZ COMPLET ET MINÉRAUX : avec le riz complet, il faut aussi respecter les consignes de préparation scrupuleusement ! En effet, les céréales, surtout complètes, contiennent des minéraux, certes, mais aussi de l’acide phytique qui a la capacité d’emprisonner les minéraux, et notamment le magnésium, zinc et calcium. Ces nutriments deviennent inabsorbables !
  • LE TREMPAGE : pour éviter cette spoliation de minéraux, vous devez faire tremper votre riz (entre 4H et 24H) avant cuisson ce qui a pour effet de neutraliser ce “facteur anti-nutritionnel” qu’est l’acide phytique. Si vous voulez en savoir plus sur les facteurs anti-nutritionnels, vous pouvez consulter mon 4ème podcast à ce sujet (audio + retranscription écrite ici). Attention, la cuisson sera plus rapide après trempage, surveillez !
  • BIO : c’est NON NÉGOCIABLE, quand on opte pour des céréales complètes ou semi-complètes, pas le choix, il faut les prendre bio ! En effet lorsque la céréale n’a pas été débarrassée de son enveloppe, elle contient bien plus de résidus de pesticides et autres produits de l’industrie phytosanitaire.
  • RIZ ET ARSENIC 🙁 c’est un peu triste et je n’aime pas trop partager des infos anxiogènes, mais sachez que même dans le riz bio, on a trouvé parfois des taux d’arsenic assez important (l’arsenic provient des sols, non d’un ajout phytosanitaire). Pas de panique, il faut simplement faire preuve de bon sens. Premièrement ne surconsommez pas le riz, une portion idéale est d’environ 40 g par repas, et on évite d’en manger à tous les repas ! Ensuite, il est conseillé de le cuire dans une grande quantité d’eau, comme les pâtes, pour éliminer l’arsenic.
Un autre article apprécié par mes lecteurs en ce moment :   Mousse de betterave végétalienne

Riz semi-complet : la voie du milieu est souvent la plus juste !

Mais ce que j’aimerais partager aujourd’hui c’est aussi une solution “équilibrée”, vous savez que c’est un thème qui revient souvent sur FreeCocotte : la voie du milieu !

Et il s’agira donc dans ce cas précis de choisir le riz semi-complet, tout simplement, pour avoir un bon entre deux : des fibres, mais pas trop pour ne pas irriter l’intestin.

ATTENTION le riz semi-complet doit aussi être trempé, car il contient de l’acide phytique également, moins que le riz complet, mais il en contient tout de même !

Par contre, n’oubliez pas que si vous avez de gros soucis digestifs de type ballonnements et spasmes, douleurs intestinales et lourdeurs digestives, préférez le riz blanc pour l’instant ! Vous reviendrez à un riz semi-complet lorsque tout cela sera calmé !

Encore plus de précisions ? Il semble aussi qu’il soit préférable de consommer du riz étuvé (1), c’est un procédé de conservation qui permet de conserver les nutriments tout en chassant l’arsenic, je me renseigne plus précisément sur tout ça (je vais contacter quelques marques) et je reviens vers vous !

J’espère que ces informations sur le riz vous seront utiles, je vous conseille donc :

  • Le riz semi-complet bio
  • Et vous devez désormais anticiper votre trempage, le matin de votre repas, voire la veille.
  • Et si vous avez raté le coche : faites-le quand même le plus tôt possible, en rentrant du travail par exemple, ou au moment de faire chauffer l’eau. C’est toujours mieux que rien, et vous allez ainsi vous rappeler petit à petit qu’il faut faire cette petite manœuvre !

Maintenant place à la recette de nos fameuses crevettes à la coriandre, au gingembre et … au riz !

(1) Parboiling husked rice reduces arsenic content – study


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

Durée (préparation et cuisson) : 30′

Matériel : une grande casserole (un faitout), une grande passoire inox ou un cuit-vapeur pour cuire le chou à la vapeur douce, une grande poêle

Ingrédients – Crevettes à la coriandre et au gingembre (4 pers.)

  • 400 g de crevettes roses cuites
  • 200 g de riz semi-complet
  • 2 choux Pakchoi (mais vous pouvez décliner avec des tas d’autres légumes sans crainte, c’est toujours un délice !)
  • 300 mL de lait de coco (en brique)
  • 2 oignons
  • Coriandre fraîche
  • 1 cc de gingembre moulu

Préparation – Crevettes à la coriandre et au gingembre (4 pers.)

  1. Portez à ébullition une grande casserole d’eau pour le riz (environ 3L). Si vous n’avez pas encore fait tremper votre riz, faites-le maintenant (il faut normalement le faire minimum 4 heures avant mais toujours mieux que rien).
  2. Emincez l’oignon, coupez le chou pakchoi dans le sens de la largeur (morceaux d’environ 3 cm).
  3. Versez le riz lorsque l’eau bout, et faites cuire le chou pakchoi à la vapeur, si possible vapeur douce. J’utilise pour cela une passoire inox que je pose au-dessus de ma grande casserole d’eau pour le riz (plus d’info ici).
  4. Dans une grande casserole, faites chauffer un peu d’huile de coco (ou d’olive) et faites ensuite suer les oignons. Lorsqu’ils sont bien translucides, ajoutez les crevettes et faites rissoler quelques minutes. Réservez.
  5. Egouttez le riz lorsqu’il est cuit, puis replacez-le dans la casserole que vous aviez utilisée pour le cuire. Ajoutez alors le lait de coco, les crevettes avec les oignons, le gingembre et le chou. Faites réchauffer à feu doux quelques minutes.
  6. Servez les assiettes en ajoutant la coriandre fraîche ciselée.

Si vous avez aimé cette recette, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

3 de Petits mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez GRATUITEMENT des idées de recettes saines, préparées en 5 MINUTES avec 5 INGREDIENTS