apéritif_sans_gluten_ni_produits_laitiers
Alimentation & Santé

Prendre l’apéro, c’est bon pour la santé !

  •  

Là vous vous dites que j’ai perdu la tête, parce que ça colle pas du tout avec mon article sur les 7 règles d’or de votre santé digestive… Effectivement, prendre l’apéro, ça veut dire grignoter avant le repas 🙁 ce qui est contraire à ma religion philosophie de santé naturelle. Oui sauf que vous oubliez la 7ème règle d’or !?! Alors retournez la lire, tranquillisez-vous et revenez ici pour savoir comment faire votre apéritif sainement, et en bonus, sans gluten ni produits laitiers.

1. Pourquoi je vous recommande de prendre l’apéro 🙂

Chez FreeCocotte les apéros sont recommandés, d’abord parce que mes recettes, en plus bien-sûr d’être très appréciées, sont vraiment source de bienfaits nutritionnels !

Mais surtout parce qu’il y a d’autres points essentiels quand on parle d’apéritif : la convivialité, le bonheur d’être ensemble, de passer un bon moment, et ça, croyez-moi, ça vaut tous les nutriments du monde pour votre santé ! Evidemment ce n’est pas le thème de mon blog, je me focalise sur les solutions à apporter pour vos repas…

Mais quand j’ai avancé dans ma formation en naturopathie, j’ai compris qu’il y a une dimension encore plus puissante que l’alimentation : la joie de vivre. Vous sentir bien dans votre vie et laisser votre personnalité s’exprimer pleinement, c’est une force très puissante pour votre bien-être !

Le lien avec l’apéro ? Et bien c’est que c’est (en général !!) un moment de détente, de pause, de partage, de communication… donc de belles conditions pour lâcher prise !

Bref, l’apéritif entre amis ou en famille, on vote pour ! Bon il y a des limites quand même : n’en faites pas une norme quotidienne, pastis – cacahuètes avant le dîner tous les soirs, ça c’est non.

2. Quelles idées pour un apéritif sain / sans gluten / sans produits laitiers ?

Cette envie de lâcher prise ne doit pas nous empêcher de cuisiner puisque c’est pas très compliqué !! Et que c’est super bon.

Encore une fois, pas de souci si vous êtes avec des épicuriens qui ne suivent pas de régime particulier, ils apprécieront aussi les recettes que je vous propose et je vous garantis que vous passerez tous un bon moment.

Les dips légumes et légumineuses

On va tout simplement réaliser des dips (sauces crémeuses) à base de légumes, ou de légumineuses, et les associer à :

  • du pain ou des gressins (on en trouve des sans gluten en magasin bio), des falafels, ou des tortilla (si vous pouvez manger du maïs).
  • l’option encore plus saine est d’associer nos dips de légumes et légumineuses à des bâtonnets de crudités … à vous de voir selon vos envies et vos convives. La meilleure solution est sans doute de proposer un peu des 2 (crudités/pain ou crudités/tortilla etc). Je l’ai déjà fait avec des amis qui ne mangent pas light du tout, et finalement ce sont les radis, les carottes et le chou fleur (cuit au four avec de l’huile d’olive !) qui sont partis en premier !

Alors ces fameuses sauces, les voici ! Inspirez-vous pour les décliner avec d’autres légumes, c’est jamais raté :

J’en profite ici pour vous recommander chaleureusement ma recette de pain sans gluten croustillant parce qu’il est très réussi et facile à faire ! Et avoir du bon pain c’est important !!!

Intégrer des oléagineux

Ce que vous pouvez aussi intégrer très facilement et pour compléter, ou vraiment pour un petit apéro, ce sont les oléagineux, que vous passerez quelques minutes sous le grill du four pour plus de fun. Un peu de sel et le tour est joué. Amandes, noix de cajou, noix du brésil, noix de Grenoble, pépin de courges… faites un joli mélange de ce qui vous plaira !

3. On boit quoi ?

Le vin rouge bio

Du vin rouge bio, du vin rouge bio et du vin rouge bio. Si je répète 3 fois c’est par pour indiquer qu’il faut en prendre 3 verres, mais pour dire que c’est la seule boisson apéritive “classique” qui puisse être bonne pour votre santé.

Le vin rouge bio est tellement bourré d’antioxydants, que c’est vraiment un bénéfice pour votre corps, à raison de 1 verre pour une femme, et 2 pour un homme (environ, oui c’est pas juste !).

S’il n’est pas bio, c’est beaucoup beaucoup moins bénéfique. D’abord parce qu’il y a énormément de pesticides dans le vin. Ensuite parce que le raisin n’a pas besoin de se défendre donc il ne produit pas autant d’antioxydants.

Si j’aime pas le vin rouge ? Et si je bois trop ?

Si vous n’aimez pas le vin rouge, tant pis, prenez ce qui vous plaira ! Et si c’est de l’alcool, je ne peux que vous conseiller d’être raisonnable car vraiment pour le foie c’est du boulot !

Si vous voulez l’aider, en cas de grosse fiesta, prenez du chardon marie avant la catastrophe (quelques heures avant ou juste avant la soirée), et après (au coucher). Ou après seulement si jamais c’était pas prévu…

Qu’on s’entende bien, quand je dis grosse fiesta, je sous-entends que vous allez un peu trop boire, ce qui doit donc rester exceptionnel, sinon c’est pas une grosse fiesta, c’est une hygiène de vie déplorable 🙂

Le chardon marie va protéger les cellules de votre foie des toxines de l’alcool, pas mal non? N’en abusez pas quand même, votre corps vous fera toujours payer vos (gros) écarts un jour ou l’autre…

Un jus de fruits ?

Une bonne fois pour toute : non les jus de fruits ne sont pas spécialement bons pour la santé, trop sucrés, sans les fibres, on perd l’intérêt du fruit.

Enfin, n’en faisons pas un drame, on est à l’apéro, le but c’est de se faire plaisir, donc si c’est ça que vous aimez, pas de souci, mais alors pas la peine d’en prendre 3 verres !

Des alternatives moins classiques

J’ai quand même quelques idées de soft qui sont des options saines mais qu’on trouve pas toujours facilement, ou qu’on a pas forcément envie de servir à un apéro (je dis ça mais ça dépend vraiment de vous et de votre entourage, moi j’assume de ne pas boire d’alcool mais des boissons “bizarres”, à vous de voir) :

  • le jus de carottes, qu’on trouve dans beaucoup de supermarchés (rayons bio), ou tout autre jus de légumes (éviter ceux à la tomate) en magasin bio ou mieux, préparé par vos soins 🙂
  • l’eau de coco, de bonne qualité (pas à base de concentrés). C’est peu sucré, peu calorique et on profite des fibres et des nutriments de la coco.
  • On boit aussi de plus en plus de Kombucha en France, si vous aimez cela, on en trouve en magasin bio et des fois en supermarchés maintenant !
  • Et des infusions froides, qu’on voit aussi de plus en plus (marque Honest notamment). Attention, si vous êtes sensible à la caféine, cherchez le produit qui n’est pas à base de thé.
  • Enfin, s’il fait très chaud et que vous n’avez pas de problème d’acidité, un citron pressé peu ou pas sucré est une option intéressante puisque c’est un léger dépuratif.

4. Comment prendre l’apéro sans affoler votre glycémie ?

Après ce détour par les boissons, on attaque un sujet central : le défi d’un apéro réussi c’est d’abord de ne pas se gaver de gras, mais aussi, de ne pas provoquer un pic de glycémie ! Car vous avez sans doute faim, donc si vous apportez des sucres (même complexes), vous voilà avec un taux de sucre sanguin qui décolle.

Alors comment faire ? C’est très simple : on veille à consommer plus de sauce que de chips/tortilla/pain, donc on trempe bien le tortilla ou le pain ou le gressin dans la sauce. N’ayez crainte : rappelez-vous que cette sauce, c’est une grosse base de légumes !!

Mais attention surtout à votre verre d’alcool ou de jus de fruits : c’est du pur sucre pour votre corps! Donc on ne commence à le boire réellement  que quand on a bien entamé le houmous 🙂

Attention, on peut boire une gorgée après avoir trinqué quand même ! Le savoir-vivre avant tout!

5. Apéro et suite du repas : j’ai trop mangé !

Combien de fois l’a t-on entendu ? Cette fameuse phrase … “Oh lala j’ai trop mangé à l’apéro, j’ai quasiment plus faim pour le repas.”

Avec ces variantes :

  • J’ai mangé trop de petites cacahuètes, quand on commence on s’arrête plus, j’ai plus faim ! “
  • “J’espère que t’as pas fait trop à manger, je me suis gavé(e) à l’apéro j’ai plus faim pour le plat”
  • “Oh lala mais on est encore que à l’apéro et j’ai déjà trop mangé
  • etc etc

Alors si on a tous plus faim et tous trop mangé après un apéro, je propose un remède relativement simple : faire de votre apéro un dîner, avec le bien nommé “apéritif dînatoire” ! Ce qui permet de changer un repas beaucoup trop copieux, donc une nuit peu agréable, et un réveil difficile, en un repas léger (apéro + dessert)…

A vous d’adapter bien-sûr, s’il y a des gros mangeurs, on prévoit des quiches ou pizzas, des charcuteries (bio s’il vous plait !!)… et on peut faire un dessert copieux type gâteau !

En revanche, il faut l’avouer, l’apéritif dînatoire ça représente pas mal de boulot en cuisine en général, prenez des raccourcis si besoin : traiteur des magasins bio, et participation de vos amis en mode auberge espagnole !

Il y a toujours un moyen de rendre vos repas conviviaux plus sains sans renoncer à la gourmandise, ça demande un peu d’organisation, je vous l’accorde ! Mais ça s’apprend, et une fois qu’on a les bons réflexes, ça va tout seul !

6. Je suis invité(e) à un apéro

Et si c’est vous le convive ? Que faire ? Aïe aïe aïe, vous ne maîtrisez plus rien ! Quelques clés pour vivre cet apéro tout en légèreté mentale et physique

  • Alors d’abord, on lâche prise et on se rappelle de la 7ème règle d’or 🙂
  • Ensuite, je vous conseille de consommer à boire et à manger le + tard possible. Parce qu’au plus tôt on commence, au plus on mange. On ne s’arrête plus car les petites portions appellent au grignotage. Alors si vous y arrivez, commencez par un moment sans manger, sans boire trop, à écouter, à parler, à observer votre entourage. Bon il est vrai que ce conseil ne vaut que si on connait bien les gens avec qui on prend l’apéro, sinon vous allez gêner vos hôtes !
  • D’ailleurs, ça se fait de dire qu’on a un petit appétit et/ou qu’on ne mange pas beaucoup à l’apéro, pour faire honneur à la suite du repas. Prenez l’habitude de dire cela, tout le monde (ou presque) comprend, et ça vous aide aussi à manger raisonnablement ! Avant j’étais capable de faire de très gros repas (occasionnels), tout en restant mince, et je disais à qui voulait bien l’entendre que j’avais un gros appétit. Résultat : on construit une réputation et il faut beaucoup manger, sinon les gens pensent que c’est pas bon…
  • Comme expliqué dans le paragraphe sur la glycémie, une fois que vous commencez à manger, commencez par manger ce qui n’est pas trop glucidique (soit des crudités soit du gras soit des protéines !) pour éviter le pic de glycémie.

Voilà vous savez tout sur ma gestion de l’apéritif ! Quand vous prendrez l’apéro, profitez-bien de tous ces conseils mais surtout profitez de l’instant présent … c’est un équilibre à trouver !

Pour ma part, j’ai intégré les différents principes santé à force de lectures, et désormais les réflexes viennent tout seuls sans gêner le plaisir que j’ai à profiter des moments de convivialité !

Si vous avez des questions, des remarques ou si vous n’êtes pas d’accord avec moi, laissez-moi un commentaire (tout en bas de la page), je serais ravie de vous répondre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir GRATUITEMENT mes 5 recettes saines, déclinables et préparées en 5 MINUTES