salade de pommes de terre candidose
Plat principal,  Salades

Salade de pommes de terre candidose

Salade de pommes de terre candidose : drôle de titre n’est-ce pas ? Je suppose que ça va rebuter les personnes qui sont pas atteintes par la candidose, désolée😬 !!! C’est vrai que c’est pas le titre de recette le plus appétissant que j’ai trouvé 😂

Mais bon, l’essentiel pour moi c’est d’être là prioritairement pour ceux qui souffrent ++ de dysbiose et candidose. Je sais à quel point c’est un enfer, et notamment en terme d’alimentation : un ENOOORME casse-tête pour les recettes ! Surtout quand on reçoit du monde, mais là justement, cette recette sera parfaite pour vos repas d’été. Vous connaissez mon goût pour la convivialité…

Cette salade complète est aussi pour tout le monde😊

D’ailleurs pour les « autres », ceux qui ne souffrent pas de candidose / dysbiose : ne passez pas votre chemin, cette salade sera un bonheur pour vous aussi.

Déjà si vous cherchez à faire une délicieuse salade complète mais sans gluten ni produits laitiers, pour vos amis, votre famille ou juste pour vous 🌞, et bien vous êtes au bon endroit !

Promis elle va vous plaire : hyper facile à faire, avec des ingrédients courants, et puis : ce sera très digeste.

Et si vous cherchez à faire sans gluten ni produits laitiers, je suis prête à parier que c’est parce que que vous (ou un de vos enfants ou encore un convive…) ne digérez pas très bien.

Alors c’est une chose d’enlever le gluten ou les produits laitiers, mais ç’en est une autre de faire des repas digestes…

Voilà ce à quoi vous devriez faire attention en plus de l’éviction du gluten et des produits laitiers si vous cherchez à améliorer votre digestion :

  • attention aux mélanges de céréales : riz + maïs ? Pas terrible du tout ! 😤
  • attention aux mélanges d’oléagineux : aïe aïe le petit mélange spécial salade genre « pignon de pin, graines de courge, graine de sésame, graines de lin… »
  • attention aux listes d’ingrédients à rallonge dans vos recettes
  • attention à l’excès de cru : voyez la cuisson comme une prédigestion, alors le cru, pour un système digestif faible, en grande quantité ça fait trop de travail
  • attention aux fruits dans les repas : générateur de mauvaise digestion chez les personnes sensibles, on évitera les fruits crus aux repas (donc on ne les prend que au gouter, et seuls)

Donc sur ce blog, j’annonce : on fait sans gluten, sans produits laitiers, mais aussi digeste.

Ce qui encore une fois est cohérent car généralement si on est intolérant à l’un ou à l’autre, ou les 2, c’est qu’on ne bénéficie pas d’un super potentiel digestif à la base ! (mais bon, vous avez d’autres qualités n’est-ce pas ? On peut pas être bon partout voilà c’est comme ça 😂)

Comment j’ai conçu cette recette : mode d’emploi pour créer un repas digeste (et ok en candidose)

Ces derniers temps je faisais pas mal de salade de pomme de terre, avec ce que je trouve dans mon frigo…

Mais même si ça se fait à la dernière minute, je réfléchis toujours un peu pour faire quelque chose de cohérent, pour que les apports nutritifs soient idéaux.

Alors je me suis dit qu’il était temps que je vous parle de tout ça avec un exemple de recette bien construite pour la candidose et les dysbioses, simple, digeste, équilibrée et complète…

Voyons donc ensemble comment j’ai construit cette recette :

Choix du féculent : lundi, des patates, mardi, …

Alors, en 1er lieu, pour un repas complet, il nous faut un féculent.

Et justement quand vous faites une salade « complète », je vous conseille vivement de privilégier les pommes de terre (ou patate douce). Pourquoi ?

Parce que ce sont d’excellents aliments (alcalinisants, digestes, riches en potassium et autres nutriments) mais leur index glycémique est relativement élevé pour une candidose, si on compare avec les autres options sans gluten classiques que je conseille en candidose : sarrasin, quinoa, et le riz semi-complet ou complet.

Cela dit, il y a une astuce pour les mettre au menu en ayant que les cotés positifs. Je vous explique ça : l’index glycémique d’une patate ou d’une patate douce varie beaucoup selon le mode de cuisson et de consommation :

  • il diminue si cuites à la vapeur douce (plutôt que four, à l’eau ou vapeur autocuiseur)
  • il diminue si cuites avec la peau
  • ET SURTOUT SURTOUT SURTOUT il diminue si mangées froide : la structure de l’amidon change, c’est pas magique ça sérieux ?

Donc c’est génial on profite de tous les bienfaits de la patate. Et notamment, je me répète mais ce qui est TRES intéressant c’est quelle est TRES alcalinisante car riche en potassium.

Et ça c’est idéal pour les personnes concernées par les descriptions suivantes :

  • assez maigres ou qui maigrissent vite
  • assez nerveuses (y compris insomnie, anxiété…)
  • qui ont la peau claire (et surtout si yeux bleus et/ou cheveux roux ou blonds, on s’acidifie plus facilement, mince, vous m’avez reconnue ? 😂)
  • qui ont facilement froid
  • qui ont les cheveux ou ongles cassants

Voilà voilà, faire une salade de pomme de terre, c’est profiter de tous ses bienfaits alcalinisants sans son petit inconvénient glycémique, c’est pas beau ça ?

Choix des légumes cuits : haricots verts (très digestes)

On continue la construction du repas candidose, il nous faut un légume cuit. Là, j’ai fait simple et surtout j’ai choisi un légume qui passe « partout » en terme de digestion.

Ils ne sont pas si nombreux que ça, il y a bien aussi la courgette qui est généralement bien digérée par tout le monde. D’ailleurs je vais faire une recette de pâtes sans gluten + courgettes d’ici peu.

Bref, ici j’ai choisi les haricots verts, qui je trouve se marient très bien avec les pommes de terres. Et comme vous avez pu le constater, je n’en choisi qu’un : au moins il y a d’ingrédients, au plus c’est digeste.

Et vraiment niveau saveurs, vous verrez que c’est délicieux, il n’y a rien à ajouter, alors pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Euh, ça c’est les Shadoks, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simplet et digeste ?

Et pour faire encore plus simple : je les ai achetés en conserve ! Si vous les prenez les idéalement bio et en bocal, il n’y a vraiment aucun problème. Quel gain de temps ! Pour ma part j’alterne des légumes frais et des légumes en conserve, on peut pas passer sa vie en cuisine !

Choix de la crudité : radis

A moins que vous ne les digériez pas du tout du tout, je vous conseille d’avoir toujours une petite dose de crudités au repas.

Pas beaucoup, car votre potentiel digestif n’est pas au top si vous souffrez de candidose ou dysbiose (ou d’intolérance gluten/produits laitiers ou autre), or le cru, ça demande beaucoup de travail au système digestif…

Bref, ici j’ai pris les radis, je sais que ça se marie très bien avec les pommes de terre, et aussi, c’est relativement digeste.

Mais bon, on peut le remplacer au besoin : au niveau des saveurs j’ai notamment pensé à la laitue qui sera plus neutre mais se marie très bien avec les pommes de terre. Concombre, pourquoi pas aussi, niveau digestion ce sera très bien d’ailleurs !

Choix de la protéine : des oeufs durs

Bien sûr si cette salade est proposée en accompagnement d’une protéine animale (barbecue etc), vous ne rajouterez pas de protéines, ce n’est pas la peine !

Mais si vous voulez faire une salade complète alors oui, on part sur les œufs durs qui sont top avec les pommes de terre et les haricots verts, je trouve.

Si vous y êtes intolérant : on peut remplacer par du jambon (bio !), du poulet, ou encore du thon ou du saumon mais attention, ne pas en consommer plus de 2 ou 3 fois par mois car sont tous les 2 assez riches en métaux lourds. Ca peut aussi être du maquereau ou des sardines si vous aimez ça, ou encore, plus passe partout, de la truite.

Une autre option qui sera pas mal : des crevettes. Quoi que j’aime pas trop l’association crevettes / haricots verts mais niveau santé c’est très bien en tout cas, les crevettes (sauf si intolérance à l’histamine)

Et maintenant, du gras, du gras, du gras !

Ici ce titre est une petite référence à une de mes cousines que j’aime très très fort et avec qui je rigole toujours beaucoup. Donc désolée, elle sera la seule à comprendre ce titre, ah et peut-être ma petite soeur aussi car elle connait cette référence 😍

Cela dit je crois que vous avez compris le thème : dans un repas bien construit, on ajoute aussi des lipides.

Et heureusement, sinon la salade serait pas assaisonné, euh, no way ! On est pas des lapins, même si c’est très mignon un lapin. Eh, oubliez pas que ça mange ses crottes un lapin (n’est pas herbivore qui veut !).

Alors voilà nos sources de gras dans cette salade :

  • de la mayonnaise de qualité : réalisée à l’huile de colza (ou d’olive si vous en trouvez) c’est un bon produit et TOTALEMENT ok en candidose. Non non ce n’est pas cette mini quantité de vinaigre qui va vous générer des symptômes, croyez moi ! La prendre idéalement bio car la qualité des huiles sera bien meilleure et c’est important, à part ça, tout va bien !
  • cette mayo on va la « diluer » avec du lait végétal, pour avoir une salade très bien assaisonnée mais sans apporter trop de gras. Ici on met seulement 2 petites cuillères à soupe de mayo pour 2 à 3 personnes. Or on conseille 2 cs environ de lipides par repas, donc on est à 2 fois moins que la recommandation classique. Vous suivez ?
  • ce qui nous permet, et c’est bien heureux, d’ajouter du croquant à notre salade grâce aux noix de Grenoble, qui sont elles aussi une source de gras (30 g d’oléagineux = équivalent à 1 cs de lipide).

Petite remarque sur les noix de Grenoble : très riches en oméga 3, c’est un excellent aliment. Mais on évitera de l’utiliser cuite, les oméga 3 végétaux ne supportent pas bien la cuisson.

C’est pourquoi je la privilégie toujours dans mes salades et je vous conseille d’en faire autant. Un peu comme les patates : quand on fait une salade complète, les noix de Grenoble, ça doit être un peu un réflexe.

Et j’ajoute toujours des saveurs … j’ai nommé, la ciboulette !

Bon alors là je dois avouer que ma photo n’est pas avec de la ciboulette, mais avec de l’oignon vert.

Mais pour des personnes atteintes de candidose ou dysbiose, la ciboulette sera vraiment idéalement digeste, et c’est hyper délicieux avec des pommes de terre et une sauce blanche comme ça.

Les autres options sont donc : oignons verts ou échalote (attention si ballonnements très présents) finement hachée, ou encore du persil qui sera délicieux et très digeste.

Et si vous n’avez rien de tout ça, de la poudre d’oignon dans la sauce blanche c’est un pur bonheur, si vous la digérez (1 cc environ dans la salade entière pour 2 personnes, généralement ça passe bien).

Et enfin une note sur les quantités

Concernant les quantités, vous allez peut-être trouver ça énorme quand la salade sera faite.

Mais si vous mangez la salade en repas, et que vous n’enchainez pas avec un dessert ou du fromage, ce qui est sans doute votre cas si vous souffrez de candidose ou dysbiose, et bien, oui, c’est la quantité à peu près normale pour avoir un apport classique de féculent et de protéines.

Cela dit, l’alimentation (notamment la quantité de féculents) est toujours à individualiser selon votre âge, sexe, activité physique et mentale, selon la saison…

C’est un sujet qui prend plusieurs pages d’explication dans mon ebook, alors je ne vais pas tout détailler aujourd’hui, mais sachez-le : il y a des grosses différences de quantité de féculents nécessaire selon les gens.

Allez hop en cuisine ! Laissez-moi un commentaire ci-dessous si vous avez des questions, remarques ou si vous souhaitez partager vos réussites culinaires 🙂


Préparation : 40 minutes cuissons incluses

Matériel : une grande casserole (faitout), une petite pour les œufs, un saladier

Ingrédients – Salade de pommes de terre candidose (pour 2 en plat principal*)

  • 350 – 400 g de pommes de terre pesées non épluchées
  • 200 g de haricots verts cuits (je les ai pris en conserve : idéalement bio en bocal)
  • 100 g de radis pesés sans les fanes (remplaçable par de la laitue si vous le souhaitez)
  • 3 oeufs
  • 40 g de noix de Grenoble
  • 2 cs de mayonnaise (idéalement bio et à l’huile de colza, ou d’olive)
  • 3 cs de lait végétal non sucré (surtout si candidose, je conseille le lait d’amande)
  • De la ciboulette à votre goût (remplaçable par oignon vert ou échalote ou persil)
  • *ça fait une grosse portion, si vous mangez ensuite dessert ou fromage ou bien encore si vous avez pris l’apéro avant, cela sera peut-être plutôt pour 3 personnes.

Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.

Préparation – Salade de pommes de terre candidose (pour 2 en plat principal)

  1. Faire cuire les pommes de terre nettoyées mais non épluchées, idéalement à la vapeur douce.
  2. Faire cuire les oeufs durs : pour ne jamais les casser, les mettre dans une casseroles d’eau froide, porter à ébullition puis éteindre le feu à l’ébullition et les laisser ensuite attendre 12 mn dans la casserole chaude hors du feu. Voilà ils sont cuits !
  3. Rincer les haricots verts, laver et équeuter les radis.
  4. Couper la ciboulette finement avec des ciseaux.
  5. Dans une tasse, mélanger doucement la mayonnaise + le lait végétal avec du sel et du poivre.
  6. Une fois les pommes de terre cuites et refroidies. Si besoin les refroidir à l’eau, si vous êtes pressé(e). Les éplucher, les couper en morceaux d’environ 3 cm et les déposer dans le saladier.
  7. Ecailler les œufs (dans de l’eau froide ça marche super bien).
  8. Mélanger le tout et c’est prêt. Mais si c’est pour servir à des invités et que vous voulez un bel effet, faites plutôt comme ceci : pommes de terre, puis haricots verts, puis radis et œufs en quarts, puis ciboulette et enfin la sauce et les noix au dessus.

Si vous avez aimé cette recette de salade de pommes de terre candidose et SIBO, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

6 Petits mots

  • ANNE MARIE LABBE

    Bonjour Juliette,
    Mais quelle bonne idée …j’adore les patates mais je craignais leur indice glycémique donc banco !!. Allons y ..
    Merci pour ces recettes et ….votre humour
    Ayons le ton …..et le ventre légers 👍😊

    • Juliette

      Bonjour Anne-Marie,

      Un grand merci pour votre retour qui m’a fait bien rire 😂
      Je suis ravie que ma recette et mon article vous plaise !!!

      Belle journée,

      Juliette

  • Palu Viviane

    Bonjour,
    Je voulais savoir pourquoi faire attention aux mélanges d’oléagineux ?
    Je consomme chaque jour des amandes, noix de Grenoble et noix de cajou.
    Es-ce que je devrais consommer un jour uniquement amande, un autre jour uniquement noix de Grenoble… Et éviter de les consommer ensemble ?
    Merci Juliette, vous m’apportez énormément d’infos, de conseils, je vous suis de très prêt .

    • Juliette

      Bonjour Viviane,

      Merci pour votre retour, je suis heureuse de savoir que mon travail vous aide !
      Très bonne question : c’est pour simplifier la digestion, il faut faire attention à faire le moins de « mélanges » possibles, surtout avec les aliments aliments très riches tels que les oléagineux.
      Si vous digérez bien, avec peu ou pas d’inconforts, ce sera moins grave.

      Belle journée et à bientôt !

      Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recevez mes 5 Recettes très Faciles : 5 INGREDIENTS 

et 5 MINUTES (Bonus gratuit)