candidose_infusion
Candidose

Candidose : quelle infusion le matin ?

  •  
  •  

Si vous êtes atteint de candidose, vous avez sans doute déjà réformé votre petit-déjeuner et la boisson chaude qui va avec ! Terminé les miel pops et les brioches au nutella avec un bol de chocolat chaud 🙂

Alors j’espère que vous avez trouvé comment petit-déjeuner sainement mais sans frustration et que vous savez qu’il est primordial de faire un petit déj peu glucidique, avec des protéines. Si ce n’est pas le cas, ou que ovus n’êtes pas sur de ce que vous faites au petit-déj, je vous invite vraiment à consulter ma vidéo sur le petit-déjeuner anti-candida, c’est PRIMORDIAL de commencer la journée sans faire d’erreur, je vous explique pourquoi dans la vidéo…

Et si vous souhaitez en savoir plus sur mon chemin de guérison avec la candidose, c’est par ici !

Mais en attendant, je souhaitais vous partager mes recherches au sujet des infusions les plus adéquates pour démarrer la journée lorsqu’on est en programme anti-candidose.

Bien-sûr, on oublie la caféine, ni thé, ni café ! Alors on mise tout sur les infusions, mais au fait, est-ce qu’il y a vraiment un intérêt à boire une infusion ?

Les plantes en infusion : quel intérêt ?

Avant de me passionner pour la naturopathie, je passais devant le rayon des infusions avec un certain dédain : de la menthe pour digérer ? des infusions détox ? de la verveine pour dormir ? Tout ça me semblait totalement surfait, et je pensais que les plantes ne pouvaient révéler leurs propriétés médicinales que dans une bonne gélule. Stupide ? Complètement ! Sans doute un vieux réflexe allopathique qui me donnait l’impression qu’avaler un cachet était le seul remède à mes maux !

Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.

Au contraire, prendre une plante sous forme d’infusion est très efficace et en général plus économique que les compléments alimentaires. De plus, on s’évite l’ingurgitation des excipients qui sont nécessaires à la préparation d’une gélule.

Attention, je ne dis pas que prendre des compléments alimentaires est mauvais, de toute façon, pour combattre le candida, vous en aurez besoin ! Mais d’abord, il faut bien les choisir, en se renseignant autant que possible sur le labo et les avis des consommateurs (ce sera l’objet d’un autre post aussi !). Ensuite, avec une candidose, on en prend tellement, des compléments, que l’utilisation d’une plante en infusion me semble être un choix très judicieux : on ajoute les propriétés d’une plante sans consommer une gélule supplémentaire.

En plus, prendre une boisson chaude le matin est très important pour s’hydrater (mais ça on pourrait le faire avec un verre d’eau !) mais surtout pour réguler le transit. En effet, prendre une boisson chaude contribue à la bonne évacuation des selles le matin, parce que le travail du colon est favorisé par le remplissage de l’estomac. Or, il est très important de lutter contre la constipation, qui est source d’intoxination, étant donné que les déchets ne sont pas évacués en temps et en heure.

Donc pour conclure, ne faites pas comme moi au début de mon protocole : ne négligez pas les bienfaits des infusions de plantes !

Ceci étant dit, je vais vous décrire les 3 infusions les plus adaptées à votre protocole anti-candidose.

Candidose et camomille

Voici ma préférée : la camomille ! Je n’ai pas l’impression que ce soit un anti-fongique très connu, et pourtant, elle est très efficace contre le candida albicans. D’ailleurs une étude publiée dans le American Chemical Society’s Journal of Agricultural and Food Chemistry a confirmé l’efficacité de la camomille pour combattre les infections, y compris la candidose.

Mais de quelle camomille parle-t-on ? Car il en existe plusieurs : camomille allemande, camomille matricaire, camomille romaine ? On s’y perd ! Quand je parle de camomille ici, il s’agit bien de celle que vous trouvez très facilement en infusion, qui est en fait la camomille allemande, appelée aussi camomille matricaire, ou matricaire. Et pour être sûr de ce quoi on parle, on passe toujours par le nom latin, ici il s’agit de Matricaria Recutita.

Non seulement elle lutte contre notre candida albicans, mais aussi, contre toutes les formes d’infections, et notamment ORL. Et ce n’est pas tout, la camomille est un anti-spasmodique de l’intestin et de l’utérus, ce qui est très utile pour un contexte de candidose où les règles sont souvent douloureuses et où les ballonnements sont fréquents. Elle apaise aussi l’estomac (gastrite/ulcère), et celui-ci est particulièrement mal-mené lorsqu’on est atteint de candidose, puisque tout le système digestif est perturbé.

Bon, en plus d’être géniale, la camomille a un autre avantage : celui d’être relativement populaire, donc facilement accessible. Normalement, on en trouve en France dans la plupart des supermarchés, et dans tous les magasins bio. Et surtout, je me suis rendue compte qu’elle est très populaire dans certains pays étrangers. Je crois qu’à l’origine on la consomme beaucoup dans les pays anglophones. Quoi qu’il en soit, je me suis aperçue quand je demandais une infusion à Amsterdam, au Québec ou encore dans certains pays d’Asie, que la camomille faisait souvent partie des choix disponibles. Et ça s’est avéré parfois très pratique, et plus agréable que de demander un verre d’eau !

Infusion de thym : la force de la nature

L’infusion de thym a longtemps fait partie de mon rituel du matin, elle me semblait être un vrai plus dans mon protocole anti-candida albicans, en plus du réglage alimentaire très restrictif et des nombreux compléments alimentaires.

Voilà une excellente plante, bien connue en France pour ses vertus anti-bactérienne et anti-infectieuse !

Encore une fois, un peu de latin pour se mettre d’accord sur la plante en question. Ici je parle du thym vulgaire : Thymus vulgaris. Cela étant dit, si vous trouvez des infusions avec d’autres variétés de thym, vous ne ferez sans doute pas un mauvais choix. Les différents thyms ont tous, à ma connaissance, des vertus anti-fongiques.

Alors pourquoi le thym ? C’est tout simplement un anti-candida très puissant ! Mais comme il est aussi anti-bactérien et anti-viral, il va prévenir ou soigner toutes les affections inhérentes à votre état : infections ORL (otite, rhume, rhinite, bronchite…), infections de la bouche (mycose buccale, aphtes), infections urinaires… C’est aussi un allié intéressant pour lutter contre les ballonnements, car il fait le ménage dans l’intestin, en chassant les mauvaises bactéries.

Un autre thym et une autre façon de l’ajouter à votre protocole anti-candida : l’huile essentielle de thym à Thujanol, cliquez ici pour lire mon article à ce sujet !

Le thym est aussi un stimulant en cas de fatigue physiologique et nerveuse. C’est une plante qui vous permettra d’avoir un petit coup de fouet physique et mental pour démarrer la journée, bien utile étant donné le peu d’énergie qu’on a lorsqu’on est atteint de candidose.

Une option à tester : la chicorée

Je vous présente une alternative qui n’a pas du tout, mais alors pas du tout fonctionné sur moi ! Mais attention, nous sommes tous différents, nos flores aussi, et dans ma clientèle, certaines personnes tolèrent très bien la chicorée. C’est plutôt une minorité, mais quand c’est le cas, c’est bien pratique car c’est excellent pour la santé !

Alors, pourquoi je dis que « ça n’a pas du tout fonctionné » ? En fait, tout simplement parce que dans mon cas, et dans beaucoup de cas, la chicorée donne beaucoup de ballonnements. En effet, elle contient de l’inuline, qui est une fibre soluble susceptible de donner des inconforts digestifs, selon les flores intestinales résidentes (c’est à dire votre flore « de base », celle qui s’est contruite jusqu’à vos 2 ans et ne changera presque jamais au court de votre vie).

Pourtant, apporter de l’inuline est une riche idée quand on a une candidose intestinale. En effet, l’inuline est un prébiotique, c’est à dire de la nourriture pour vos bactéries intestinales amies. Or, nourrir donc favoriser la bonne flore intestinale est primordial dans le cas d’une candidose, car in fine, c’est bien cette flore qui doit reprendre sa place et contenir le candida à son état de levure non invasive. Sans une flore intestinale saine, pas de guérison !

De plus, la chicorée apporte des minéraux, fer notamment, et elle soutient le travail du foie ! C’est vraiment une excellente boisson.

Elle a l’avantage aussi de permettre une detox de café en douceur. En effet, il peut être très difficile de passer de son café quotidien à une infusion. La chicorée offre une superbe solution : petit à petit, vous remplacez une partie de votre café moulu par de la chicorée, en augmentant la dose, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de boire une tasse de chicorée pure plutôt que votre tasse de café !

Voilà, j’espère que cet article vous aide à traverser la candidose. J’ai encore beaucoup de choses à partager sur le sujet, si ça vous intéresse, vous pouvez télécharger mon bonus, vous serez ainsi informé(e) des derniers articles, ou bien, vous abonner à ma chaine Youtube consacrée à la candidose et aux dysbioses.

Vous pouvez aussi me laisser vos questions ou remarques en commentaire tout en bas de cette page ! Par exemple, dites-nous si pour vous la chicorée fonctionne 😉

12 Petits mots

  • Lavie

    Bonjour, jusqu’à maintenant je buvais du thé vert malgré ma candidose chronique. Je lis que c’est mauvais et qu’il est préférable de boire des infusions, pouvez-vous m’expliquer pourquoi ? et comment se redonner un petit coup de fouet le matin ou après le déjeuner si on ne peut boire ni thé ni café ? merci de bien vouloir me répondre.
    J’apprécie beaucoup votre blog et vos vidéos. Elles m’ont redonné espoir quant à ma guérison.

    • Juliette

      Bonjour Lavie,

      3 problèmes principaux avec le thé :
      – participe à la variation de glycémie (via la théine qui est une forme de caféine)
      – empêche la bonne absorption du fer (et autres minéraux) or les personnes atteintes de candidose sont très souvent en anémie ou début d’anémie
      – est un peu agressif pour les estomacs sensibles (très souvent le cas)

      Si votre estomac ne pose aucun souci, que votre ferritine est >50, et qu’il y a peu d’autres écarts au régime, on peut garder un peu de thé vert (petit bol)

      Belle journée,🌞

      Juliette

  • Alexandre

    Bonsoir Juliette,

    Tout d’abord merci pour votre blog, l’ensemble de vos publications, vidéos, et de votre démarche de vulgariser un maximum de vos connaissances sur le sujet de la candidose. C’est une maladie tellement ample, qui concerne tellement de zones du corps, et même le psychologique, que lorsqu’on découvre qu’on est concerné par ce déséquilibre, on perd vite pieds au vu du nombre d’informations contradictoires que l’on trouve sur le net. (fruits/pas fruits, légumes crus/mais pas trop, légumes et fruits alcalinisant, non sucrés, sans FODMAP, riches en FOS…) De quoi se noyer dans toutes ces informations. Alors merci de vulgariser vos connaissances de manière cartésienne, logique, didactique, avec une trame.

    Pour ma part, j’ai une mycose buccal depuis 3 mois, mais après 2 mois et demi sans aucune amélioration malgré la prise d’antifongiques médicaux sans aucune avancée, j’ai compris que le problème était bien plus profond que ce que la médecine traditionnelle ne voulait voir, et après la confirmation de ma naturopathe que j’ai entrepris de voir la semaine passée, j’ai en effet bien une candidose digestive, mais surtout depuis bien plus longtemps que ce que je ne le pensais. Je n’ai que trente ans, j’ai toujours été sportif, je suis bûcheron, donc toujours été dans la nature, mais aussi toujours été anxieux, très (trop) bon vivant, avec une mauvaise hygiène alimentaire (bonbons, cigarettes, alcool, nourriture industrielle, fast food…)

    Concernant l’article des bienfaits de la camomille, je suis allé voir le liens pour la source, mais je n’ai pas vu à quel moment il parle d’une action anti candida concernant la camomille, bien qu’il parle d’une action anti bactérienne.

    Enfin, avez vous un lien concernant un article ou un podcast, vidéo, abordant le sujet des probiotiques ? Je me pose la question si je dois attaquer à prendre les probiotiques en début de « régime anti-candida », ou bien après avoir passé la phase die off ?

    Bien cordialement, et encore merci pour votre aide.

    • Juliette

      Bonjour Alexandre,

      Un grand merci pour votre commentaire, comme je le dis souvent, c’est important pour moi que mon blog soit source de partage entre personnes atteintes de candidose, parce que c’est encore très méconnu, et du coup, on se sent généralement seul, perdu et un peu fou parfois avec ce régime draconien que personne ne comprend et ces symptômes qui sont longs à partir…

      Camomille : je vous confirme son action antifongique même si ce n’est pas la plus puissante du règne végétal, en infusion c’est un +

      Probiotiques : je les ajoute pour ma part en fin de protocole, dans ce que j’appelle la phase 3 (la dernière), mais, on peut aussi pourquoi pas choisir de les prendre dès le début, je ne suis pas contre.

      Belle journée,

      Juliette

  • Emeriau

    Bonjour Juliette,
    je suis un peu perdu en ce moment, j’ai très mal à la bouche et je ne trouve pas grand monde pour me conseiller.
    J’ai toujours été traité par l’homéopathie, mais depuis que mon médecin est à la retraite, je suis aussi chez une médecin homéopathique, mais au cours des trois derniers hivers mes sinus étaient très infectés et elle m’a mis sous antibiotiques plusieurs fois au cours de ces années là, moi qui avait déjà des soucis digestifs et de transite, cela à complètement « détraqué » mon système immunitaire. depuis le mois d’octobre dernier je ne sais plus comment faire pour manger quelque chose qui ne me dérange pas, soit dans ma bouche qui est très très seiche, qui me brule et qui est très inflammée ,…. j’ai aussi un dépôt régulièrement à l’intérieur de la bouche et j’ai la bouche pâteuse chaque nuit et lorsque je crache la salive est très marron. Ma médecin me propose de prendre de l’ultraflora prenium 25 (1gellule chaque matin) et du glutanutric 1 gellule aussi chaque matin, pensant que c’était le foie qui n’allait pas elle m’a prescrit aussi du charbon maris/casis eps que j’ai arrêté très rapidement car cela me donnait des brulures d’estomac, sa proposition d’alimentation est de manger par alternance 2oeufs le matin ou 2 galettes de sarrasin ou 2 tranches de jambon blanc, plus thé vert et pour chaque matin 4 cuillères d’huile de colza et d’olive le et soir un sur 2 des poissons gras .
    Je voie en parallèle une naturopathe qui m’a proscrit une alimentation plus structurée. fruits et légumes vert plus viande ou poisson ou légumineuses et légumes verts. tisane avant chaque repas et fruits le matin à volonté pour le matin, le soir potage et compote(pour le repas du soir je prend des légumes car j’étais réveillée par le fait d’avoir fin). depuis le mois d’octobre je suis en traitement avec ma médecin, sans évolution de quoi que se soit et avec la naturopathe depuis le mois de janvier, mais ma
    bouche se dégrade de jour en jour refuse de plus en plus les aliments, le transite va beaucoup mieux, je mange parfois une demie banane écrasée avec de l’huile colza olive et parfois de l’huile de lin, du citron pressé avec pommes, poire, ou kiwi ou mangue(la mangue adoucie ma bouche donc j’en prend des petites lamelle plusieurs fois dans la journée). Et le matin des fruits je mange 2 ou 4 petites galettes de sarasin car le matin je ne finissais pas la matinée sans grignoter(pour quelqu’un qui ne grignotait jamais j’ai tjs fin que se soit dans la matinée ou dans l’après-midi.
    Voilà aujourd’hui je découvre votre site et je vais voir si ma médecin ou la naturopathe qui me suis accepte de comprendre mon mal de bouche. Mais ce n’est pas gagné? merci pour votre petite vidéo.
    Myriam Emeriau

    • Juliette

      Bonjour Myriam,

      Hum, je vous invite à effectivement trouver un médecin qui puisse poser un diagnostic sur ce qui se passe dans votre bouche.
      Parfois les mycoses buccales donnent un aspect marron.
      Si diagnostic est posé je vous invite à revoir le régime et la complémentation avec un médecin micronutritionniste ou un naturo…

      Belle journée,🌞🌻

      Juliette

    • Juliette

      Bonjour Louise,

      Merci pour ce commentaire, romarin est excellent pour le foie donc pas mal en candidose (mais pas antifongique)

      Belle journée,⭐

      Juliette

  • carole

    Bonjour à toi et merci pour ce blog
    je suis étonné pour le café ????
    hélas, je ne peux pas faire autrement que d’en prendre le matin et la journée, j’ai tellement supprimé d’aliments….

    On m’a diagnostiqué une candidose il y a 6 semaines.
    C’est dur dur, le gluten, ça va, le lactose aussi, la levure et le sucre sont plus difficile à éviter.
    j’ai bien essayé de faire du pain, mais sans levure le résultat n’est pas probant.
    et le sucre est partout…. j’ai supprimé toutes les préparations industrielles ..
    je tâtonne mais j’avance tout doucement…
    je te remercie pour tes articles et tes conseils.
    cordialement, carole.

    • Juliette

      Bravo Carole pour ces avancées !

      Oui le pain c’est compliqué, les premiers mois je ne consommais que du pain des fleurs, ensuite je consommais de temps en temps un peu de pain sans gluten avec levure mais mieux vaut s’en passer.

      Concernant le café, il génère d’important pics de glycémie, profitables au candida albicans.

      Etant donné les gros efforts que ce démarrage de régime demandent, ne soit pas trop exigeante avec toi-même, mais ce serait bien de diminuer petit à petit, quand tu seras prête. Commence par en consommer uniquement après un repas donc petit dej et repas de midi (le pic de glycémie sera beaucoup moins important), puis essaie la technique de la chicorée, ou peut-être du décaféiné bio (donc sans solvants).

      Bon courage Carole, je pense à toi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez mes 5 Recettes très Faciles : 5 INGREDIENTS 

et 5 MINUTES (Bonus gratuit)