pate sablée sans gluten ni produits laitiers
Gouters/Desserts

Tarte aux fruits saine, pâte sablée sans gluten ni produits laitiers

La pâte sablée côté nutrition c’est quand même beaucoup de sucres et de lipides ! Une fois garnie, la tarte aux fruits comptabilise donc pas mal de calories… et ça peut être un peu difficile à digérer, notamment si vous avez déjà mangé une entrée et un plat avant 🙂

Mais c’est tellement bon que je voulais absolument trouver une solution pour alléger la facture calorique et la faire de la façon la plus saine possible !

Alors ca y’est, après plusieurs essais, et grâce à un ingrédient un peu miraculeux dont je parle juste en-dessous,  j’ai validé aujourd’hui une recette de pâte sablée qui satisfaisait tous mes critères :

  • sans gluten ni produits laitiers, bien-sûr…
  • pas de sucre (saccharose) 
  • facile à faire : ne casse pas, facile à étaler, mais pas trop d’ingrédients quand même
  • et évidemment, très savoureuse !

Voyons cela plus en détails…

Le sucre de bouleau : le goût du sucre et pleins de bienfaits?

Comme la pâte sablée est calorique, et qu’on y ajoute des fruits cuits, donc pas mal de sucres, on va choisir une option intéressante, une sorte de joker : le sucre de bouleau, dont le nom chimique barbare est Xylitol.

Le sucre de bouleau, qu’est ce que c’est? C’est un extrait de l’écorce du bouleau, qui a un goût identique au sucre blanc, mais possède une composition totalement différente, et a même quasiment les propriétés inverses :

  • optimise le taux de sucre sanguin : non seulement il n’augmente pas la glycémie puisqu’il a indice glycémique de 7 (celui du sucre blanc : 70). Mais en plus il stabiliserait naturellement l’insuline. Or, un taux de sucre modéré et stable c’est primordial pour l’énergie au quotidien et la santé, et pas seulement pour les diabétiques. Si vous souhaitez vous renseigner, c’est par ici en section 2 !
  • anti-bactérien et anti-carie : c’est un véritable anti-bactérien, et notamment un puissant anti-carie (utilisation en bains de bouche), efficace aussi en spray nasal ou auditif contre les sinusites et les otites !
  • anti-fongique : les levures s’en nourrissent, comme un sucre, mais elles en meurent… très intéressant dans le cas de candidose.
  • beaucoup moins calorique que le sucre : 2,4 kcal pour 1 g de xylitol contre 4 kcal pour 1 g de sucre blanc
  • anti-vieillissement pour la peau : il augmenterait la production de collagène 
  • reminéralisant : contrairement au sucre blanc qui est acidifiant et qui consomme vos minéraux, le sucre de bouleau est alcalinisant et protégerait de la déminéralisation osseuse.
  • il stimulerait le système immunitaire

Que sait-on du sucre de bouleau ?

Je me suis beaucoup documentée sur le sujet du xylitol car il fait vraiment figure d’ingrédient magique ! Voilà le résumé de mes recherches :

  • C’est un produit assez récent : le sucre de bouleau a été découvert en Allemagne à la fin de 19ème siècle, et il semble que les finlandais se sont mis à l’exploiter lors de la seconde guerre mondiale face à une pénurie de sucre. Les pays nordiques en consomment plus que nous.
  • Le xylitol est un édulcorant utilisé dans les chewing-gums notamment. Dans ce cas, il n’est pas toujours extrait du bouleau mais produit semble-t-il  à partir du maïs avec des procédés potentiellement dangereux.
  • Certains fruits contiennent un peu de xylitol, et j’ai lu plusieurs fois que notre corps en produit naturellement jusqu’à 15 g / jour.
  • Les autorités de santé ne relèvent aucune toxicité, mais des effets secondaires possibles sur certains individus et/ou à des doses élevées (plus de 40 g / jour) : diarrhées, ballonnements et autres troubles digestifs. De ma propre expérience, c’est tout à fait exact, certaines personnes ne le tolèrent pas du tout, et si on en consomme trop il provoque une perturbation du transit.
  • Attention, il faut savoir que le xylitol est très dangereux pour certains animaux et les chiens notamment. 
  • D’ailleurs une étude a rapportée un potentiel cancérigène sur des rats, mais il n’a pas été conclu que cela puisse révéler un potentiel cancérigène chez l’homme. Au contraire on lui porte des vertus anti-cancer au travers de son action anti-bactérienne. D’après mes recherches, le xylitol est largement considéré comme sûr par les autorités et associations de santé, mais toujours dans le cadre d’une consommation raisonnable bien-sûr! L’association ARTAC (association pour la recherche thérapeutique anti-cancéreuse) cite le xylitol dans les substances potentiellement cancérigènes. Je les ai contacté et ils m’ont gentiment répondu à ce sujet, que la liste allait bientôt être mise à jour, et que le xylitol extrait du bouleau, donc naturel, ne posait effectivement pas de problème. 

Conclusions : 

  • Le xylitol semble vraiment miraculeux, et il a sans aucun doute de nombreuses vertus.
  • Il a exactement le même goût que le sucre, qui lui n’a absolument que des désagréments en terme de santé et est clairement cancérigène.
  • Nous avons peu de recul sur son utilisation, ainsi mieux vaut être prudent et le consommer de manière raisonnable.
  • Consommé en excès, le xylitol entraîne des désordres digestifs.

Votre utilisation du sucre de bouleau 

Comme je l’indique au début de l’article, le sucre de bouleau c’est un joker, une carte à sortir de temps en temps, quand on ne veut pas utiliser de sucre ajouté mais qu’on a absolument besoin de ce goût sucré…

Vous l’utiliserez par exemple dans les situations suivantes :

  • Pour préparer un dessert qui suivra un repas déjà riche
  • Pour préparer une recette qui contient déjà beaucoup de glucides par ailleurs (comme la tarte aux fruits)
  • Pour un régime anti-candidose
  • Dans le cas de diabète
  • Dans le cas de problèmes hormonaux, où il est primordial de maîtriser votre taux de sucre
  • Si vous êtes addict au sucre et amorcez un sevrage

Un dernier point très important :

  • prenez garde d’acheter du xylitol extrait de bouleau (exemple ici), je pense que les bienfaits sont clairement liés à ce sucre naturel et que l’obtention par voie chimique (maïs etc)  ne présente pas ces vertus, et est peut-être même toxique…?

Quelle quantité peut-on consommer ?

Je conseille de l’utiliser 1 à 2 fois par semaine, à raison de 10 g environ par prise (une grosse cuillère à soupe). Ainsi vous l’utiliserez pour vous faire plaisir sans augmenter votre taux de sucre, et sans aucun risque de toxicité ou d’effets secondaires.

Le xylitol a un pouvoir sucrant puissant, un peu plus élevé que le sucre blanc, notamment dans le cas de préparations avec cuisson. Par exemple pour la pâte brisée ci-dessous, je n’en mets que 30 g pour une tarte de 6 personnes… on en consomme donc très peu.

Cela étant dit, place à la recette ! Encore une fois, la cuisine sans gluten ni produits laitiers est exigeante : les quantités (de farine notamment) doivent être précises pour arriver à une consistance adéquate, donc investissez dans une balance précision, vous ne le regretterez pas !

 


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

 

Ingrédients pour une tarte de 26 cm

  • 70 g de margarine sans produits laitiers (la sortir 10′ avant pour la faire ramollir)
  • 80 g de farine de riz
  • 40 g de poudre d’amande
  • 40 g de farine de teff
  • 30 g de sucre de bouleau (Xylitol)
  • 1 oeuf
  • 1/2 cc de gomme de guar
  • Les fruits de votre choix : pommes, poires, prunes, abricots…

Préparation

  1. Sortez les 70 g de margarine du réfrigérateur 10′ avant votre préparation afin de la faire ramollir.
  2. Réalisez une petite compote avec 1/4 de vos fruits, coupez le reste des fruits en petits quartiers.
  3. Mélangez les farines, la poudre d’amande et la gomme.
  4. Ajoutez la margarine coupée en morceaux  et mélangez-la avec les farines, avec vos mains, jusqu’à obtenir un mélange qui ressemble un peu à un crumble. Attention ça va coller aux mains !
  5. Battez l’œuf dans un bol à part puis ajoutez-le à la préparation, avec le sucre de bouleau, et mélangez avec une cuillère en bois.
  6. Formez une boule avec la pâte, si besoin, ajoutez un peu de farine pour cela.
  7. Posez la pâte sur du papier sulfurisé (non blanchi), farinez légèrement et étalez avec un rouleau à pâtisserie ou à défaut, avec un verre à moutarde.
  8. Garnissez avec votre compote puis avec vos fruits coupés en quartiers.
  9. La cuisson dure environ 20′ (surveillez).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *