Crackers_sans_gluten_sans_produits_laitiers sans lactose
Apéritifs,  Recettes de base,  Vegan

Crackers sans gluten et sans produits laitiers

  •  
  •  

Crackers sans gluten et sans produits laitiers : voilà une recette qui devrait faire plaisir à ma maman 😊😊😊

Régulièrement au début du blog, ma maman, qui mange sans gluten ni produits laitiers, me disait “moi ce qui me manquerait, c’est une recette de petits trucs salés pour quand j’ai faim sur le coup de midi ou de 18H, quelque chose que je peux emporter facilement pour grignoter avant le repas”.

Grignotage ???

Aaaaaaaaah mon sang ne faisait qu’un tour ! “Maman, non ! On ne grignote pas !!! On construit de bons repas complets et équilibrés, au besoin, on prend un fruit au gouter ce qui fait au total 4 repas, et that’s it comme on dit au Québec ! 4 repas, c’est déjà pas mal ! “

Donc non, pendant longtemps je n’étais pas inspirée par l’idée de faire et de partager une recette de petits crackers salés à emporter pour grignoter. 🤣

En fait, manger sans gluten ni produits laitiers c’est généralement très bien, quand on est atteint de maladie auto-immune et/ou inflammatoire, de candidose bien sûr, d’intestin poreux, d’acné et d’autres soucis de peau récalcitrants…, mais faire un régime si contraignant sans respecter les principes de base du fonctionnement digestif, c’est bien dommage !

Je dirais même que sans doute pour certaines personnes, avant de faire un régime si restrictif, on peut déjà essayer d’enlever les agressions diverses de la digestion telles que la suralimentation, le manque de mastication, l’excès de café ou encore de sucre, le stress, et … le grignotage !

En retirant le gluten et les produits laitiers, on supprime des éléments potentiellement agressifs pour le système digestif, donc la charge inflammatoire baisse. Mais grignoter ou ne pas mastiquer assez est aussi source d’inflammation, donc je suis sûre que pour certaines personnes, corriger de mauvais comportements alimentaires reviendrait “au même” que de faire un régime restrictif.

Attention je ne parle pas de candidose, je parle d’un point de vue général. En candidose il va falloir à la fois faire sans gluten ni produits laitiers, ni sucre, etc, mais aussi être très à cheval sur le respect du fonctionnement du système digestif… c’est d’ailleurs l’objet de tout un chapitre de mon livre “Votre Régime Anticandidose”

Donc, bref, le grignotage, je suis contre et je trouve qu’on n’en parle pas assez ! Vous le savez si vous vous intéressez à la nutrition santé : depuis plusieurs années on focalise beaucoup (et tant mieux !) sur ce qu’on met dans notre assiette (ou direct dans le gosier si c’est du grignotage 😩) et donc on se demande est-ce que ça c’est bon ? Est-ce que je dois enlever ceci ou cela de mon alimentation ? Est-ce que je dois manger “sans” : sans gluten, sans lactose, sans caséine, sans sucre, sans oléagineux, sans céréales, etc.

On lit des tas de choses sur les bienfaits ou méfaits des aliments, et on passe notre temps à nous demander si telle ou telle chose est bonne, bonne dans l’absolu, bonne pour nous ? Et on en oublie de se demander est-ce que je mange correctement c’est à dire en respectant ma physiologie digestive, donc mon rythme digestif. Or, c’est déjà la base, il faut vraiment commencer par ça !

Donc vraiment, il faut éviter de manger 30′ ou 1H avant un repas (ou après), c’est important pour l’estomac, et donc pour toute la digestion et la santé de manière générale. D’ailleurs bien des problèmes commencent avec une période de grignotage intense, candidose et SIBO y compris d’ailleurs…

Alors pourquoi des crackers ?

Alors vous me direz pourquoi dans ce cas je me suis lancée dans cette recette de crackers sans gluten et sans produits laitiers ? Et bien pour 2 raisons assez simples ! Vous allez voir et je sens que vous allez être d’accord 😊

Premièrement, ces petits crackers seront parfaits au repas ! Ils constituent un apport de féculent sain, avec un index glucidique modéré grâce au sarrasin, et qui se mariera délicieusement avec les rillettes de sardines par exemple, ou encore avec du houmous pour celles et ceux qui peuvent le digérer.

Ajoutez à cela une belle portion de légumes cuits, un peu de crudités, et vous avez un repas équilibré. Vous noterez que ces petits crackers apportent aussi des lipides avec l’huile d’olive et les graines et/ou oléagineux.

En gros, si vous en mangez une petite dizaine, vous aurez sans doute votre portion de féculents pour le repas, et un apport de gras équivalent à 2 petites cs de lipides, soit également une bonne portion pour un repas.

Pour rappel, je conseille d’apporter 5 à 6 cs d’équivalent lipides par jour. 1 cs d’huile ou beurre, ghee etc = … 1 cs 😉, jusque là tout va bien ! Et ensuite, 1 demi avocat = 1 cs, 1 petite poignée d’oléagineux = 1 cs. Bon, bien sûr, on n’oublie pas qu’il faut individualiser, notamment les féculents (mais tout le reste aussi), en fonction du poids de l’activité physique etc. Mais ça vous donne un peu des repères !

Voilà donc 1er point : les crackers au repas, ça peut être super sympa !

Ensuite, et bien même si on est d’accord que grignoter c’est pas bon, il faut toujours comprendre que ce genre de préconisations doivent s’appliquer dans le quotidien, le “80/20” mais que la vie est faite d’exceptions, et que c’est bien normal !

Une exception par exemple 😊 : un apéro entre amis suivi d’un repas qui dure des heures… Alors là oui, c’est sur que c’est pas top pour l’estomac, mais ne soyez pas trop dur tout de même, il faut profiter de la vie et les écarts niveau alimentation en font partie, et là les crackers sans gluten ni produits laitiers et bien c’est juste parfait ! Ils vont beaucoup plaire et vous, vous limitez les écarts à votre régime.

Par contre, bien sûr la quantité et l’ampleur des “écarts” à votre protocole alimentaire vont dépendre de votre situation digestive et de votre situation de santé de manière générale…

La plupart des personnes que je suis en consultation ou sur le programme qui souffrent de candidose ou de SIBO, doivent faire extrêmement attention au risque de souffrir encore plus. Et comme souffrir encore plus, parfois ce n’est pas du tout envisageable, et bien on fait très attention, ce qui rend d’ailleurs la vie sociale extrêmement compliquée, malheureusement…

Un autre article apprécié par mes lecteurs en ce moment :   Rochers coco sans sucre

Donc c’est encore une fois une histoire d’individualisation, et de bon sens en fait… Même si je le sais, quand on est malade, c’est souvent très dur de savoir ce qu’on peut ou ne peut pas faire.

A ce propos si vous êtes perdu(e), mon conseil là dessus : toujours s’observer, que se passe-t-il quand vous mangez ceci ou cela ? Comment ça réagit, sur l’instant, au moment même où vous le mangez, puis dans les heures et les jours qui viennent ?

Soyez à l’écoute, et petit à petit, vous allez sans doute pouvoir affiner ce qui vous va ou ne vous va pas, et aussi, cela va évoluer dans le temps et vous pourrez petit à petit reprendre une alimentation plus normale, très doucement mais en confiance…

Cela dit, au début, quand on est en situation de candidose ou de SIBO, il faut quand même des repères apportés par un naturopathe, et vraiment se baser là dessus, avec un régime strict, parce qu’en fait, on a l’impression que tout ce qu’on mange est mal digéré, et c’est une réalité bien souvent ! Mais petit à petit, l’idée c’est qu’on s’écoute et on avance pour voir ce qui doit être individualisé, les écarts qu’on peut faire, ou pas !

Voilà donc 2 options pour ces petits crackers : féculent pour un repas, ou apéro ! Et par contre : non je ne les conseille pas au goûter, on évite les féculents au goûter, et je déconseille aussi vraiment en encas juste avant le repas ! Là c’est un non catégorique surtout en candidose où on ne commence jamais un repas avec des féculents seuls…

Je m’arrête là pour aujourd’hui !

Recette à décliner !!

Ah si dernier point : comme souvent, il s’agit d’une recette de base, je vous invite à la tester de diverse manière, avec des épices, en variant les graines et les oléagineux, en ajoutant des herbes

Pour ma part ma version préférée est aux pignons de pin, comme d’habitude j’adore ça !!! Bon je sais ça coute une fortune en France, mais pas au Québec hihi j’ai de la chance !

Autre option que j’aime beaucoup : herbes de provence + noix de cajou concassée.

J’ai testé aussi avec des graines de courge et du curry ou du cumin ou paprika : très bon aussi !

Et il y a encore tellement de déclinaisons à tester…

J’espère que ça va vous inspirer, donnez moi des nouvelles en commentaire si vous le voulez bien !

Et merci à la personne sur facebook qui m’a inspirée cette recette 🙏🌞🌻

Dernier point après ça y’est j’ai fini : cette recette m’a été soufflée par une personnes sur Facebook que je remercie vivement 🙂 je l’ai adaptée légèrement, mais c’était vraiment une magnifique base.

Si vous aussi vous avez des recettes à me suggérer pour le blog, n’hésitez pas, ici en commentaire ou sur les réseaux sociaux ! Merci !


Imprimer (Ingrédients et Préparation uniquement)

Préparation : 5′

Cuisson : 15′

Matériel : plaque du four, saladier

Ingrédients – Crackers sans gluten et sans produits laitiers (environ 30)

Je vous invite à utiliser cette recette comme une recette de base, à décliner à l’envie avec des herbes, des épices, des oléagineux ou graines de toutes sortes, j’aime beaucoup livrer ce genre de recette qui permet à chacun de laisser ensuite parler ses goûts 🙂

  • 130 g de farine de sarrasin
  • 25 g de farine de riz
  • 40 g de graines de sésame
  • 25 g environ de graines de courge ou de tournesol, ou pignons de pin ou autres graines ou oléagineux
  • 30 mL d’huile d’olive (environ 2 cs)
  • 1 cc de bicarbonate alimentaire
  • éventuellement herbes ou épices : herbes de provence, origan, cumin, curry, paprika, poudre d’oignon ou d’ail…
  • 1/2 cc de sel (2 g environ)
  • 10 cl d‘eau
  • quelques gouttes de vinaigre de cidre ou de citron

Si vous souffrez de candidose, je peux peut-être vous aider, cliquez ici si vous souhaitez en savoir +.

Préparation – Crackers sans gluten et sans produits laitiers

  1. Préchauffez le four à 180°C et sortez la plaque du four.
  2. Mélangez ensemble, les farines, le sel, et les graines de sésame, les herbes ou épices si vous en mettez, ainsi que la moitié de vos graines de courge ou pignon de pin (ou autres graines ou oléagineux…).
  3. Ajoutez l‘huile, mélangez, puis ajoutez l’eau et mélangez à nouveau. Ajoutez ensuite le bicarbonate et le vinaigre au dessus puis mélangez.
  4. Placez la feuille de cuisson sur la plaque du four, puis formez une boule avec la pâte, ça colle un peu mais on y arrive en quelques secondes.
  5. Etalez sur la feuille de papier cuisson sur 3 millimètres d’épaisseur environ.
  6. Découpez des carrés de crackers de même taille, environ 4 cm sur 4, à l’aide d’un couteau. Si besoin, refaites des carrés avec les “chutes” sur les bords, qui auront des formes de triangle… sinon, c’est sympa aussi en triangle 🙂
  7. Déposez le reste des pignons de pin ou graines de courge (ou autres graines ou oléagineux) sur le dessus, appuyez dessus de façon à ce que les graines s’incrustent dans la pâte.
  8. Enfournez 15 minutes environ à 180°.

Si vous avez aimé cette recette, si vous l’avez réalisée ou si elle vous a inspirée et que vous l’avez déclinée, vous pouvez laisser un petit mot tout en bas de la page pour partager cela et aider ainsi les autres visiteurs 🙂 Merci ! Juliette

5 Petits mots

  • Ghislaine

    Bonjour, elle a l’air tres bonne cette recette. Elle pourrait remplacer les tartines de pain des fleurs au petit dejeuner. Cest maison, c’est toujours meilleur !
    Bonne journee.

    • Juliette

      Bonjour Ghsilaine,

      Mais oui vous avez raison, pourquoi ne l’ai je pas noté dans l’article ??? Je n’y ai pas pensé mais au petit déj : super !
      Et vous avez raison c’est mieux que le pain des fleurs, notamment pour l’index glycémique, aussi pour le cout, et le gout je dirais !

      Merci Ghislaine !

      Juliette

  • Odile

    Bonjour,

    J ai testé , j’ai juste remplacé la farine de riz par de la poudre d’amande et mis quelques noisettes concassées . Je me suis régalée pour mon petit dej de ce matin . Je les ai tartinée de purée de noisette 😋

  • jacqueline seret

    Bonjour et merci ….combien de temps se gardent ils svp ? doit on les conserver au sec ou au frigo ? (comme je garde mon pain de sarrasin au frigo plusieurs jours , peut être est ce pareil ?)
    Merci pour toutes vos idées recettes très saines …..

    • Juliette

      Bonjour Jacqueline,

      On peut les congeler, et sinon 7 j dans une boite hermétique me semble bien, ils partent vite donc pour l’instant personne n’a testé 🙂
      Au frigo à mon avis on peut les garder longtemps mais les repasser peut-être au four ?

      Belle journée,🌻

      Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez mes 5 Recettes très Faciles : 5 INGREDIENTS 

et 5 MINUTES (Bonus gratuit)